Gaz de Tahiti va contribuer activement au développement du GPL en Polynésie française

Gaz tahiti dévelloppement GPL

Acteur majeur et historique du secteur gazier en Polynésie française, Gaz de Tahiti renforce sa présence sur le marché et compte contribuer activement au développement du GPL (gaz de pétrole liquéfie) dans ces archipels. Pour cela, la firme va procéder à l’installation d’un deuxième réservoir sous talus à Motu Uta, laquelle lui permet d’ajouter 2 400 m3 à sa capacité d’entreposage actuelle.

Cette nouvelle infrastructure pourrait contenir 2 500 tonnes de GPL, ce qui équivaut à la cargaison complète d’un navire-citerne. Avec cette capacité de stockage supplémentaire, la société pourrait fournir 40 000 tonnes de GPL par an, déclare son patron Georges Siu. Elle serait ainsi en mesure de répondre à la fois à la demande de la population et celle de la centrale d’électricité à gaz qu’Engie prévoit d’y installer. Gaz de Tahiti souhaite d’ailleurs devenir le partenaire principal de l’opérateur français dans la mise en œuvre de ce projet.

Modernisation des infrastructures

L’installation de cette nouvelle sphère de stockage et le remplacement de la cuve aérienne permettront ainsi à ce fournisseur de gaz de moderniser ses infrastructures et mieux maîtriser la chaîne de valeur. En effet, Gaz de Tahiti assure depuis un demi-siècle, l’importation et le stockage du GPL, de même que la distribution et la livraison du gaz chez les revendeurs et les clients finaux.

ImportantLes travaux de construction pourraient débuter prochainement et la nouvelle sphère entrerait en fonction à partir de 2024. La capacité de stockage de la société accroitra ainsi de 2 400 m3 et passera de 4 400 m3 à 6 800 m3. La réalisation de ce projet qui vise également à renforcer la sécurité thermique et mécanique du gaz stocké coûtera 2 milliards de francs.

Le marché du GPL demeure stable depuis près de 15 ans

D’après les explications de Georges Siu, la hausse de l’utilisation de l’énergie solaire et de l’électricité dans certains bâtiments a fait rétrécir le marché du GPL.

Néanmoins, celui-ci demeure stable depuis près de 15 ans, et Gaz de Tahiti espère une évolution de la demande pour les prochaines années.

Archives

Je compare les tarifs