Ces aides exceptionnelles qui peuvent faire baisser vos factures d’énergie de plusieurs centaines d’euros

Le concept d’économie d’énergie avec prise de courant et euro money

Face à la flambée des prix de l’énergie, plusieurs coups de pouce exceptionnels existent aujourd’hui pour vous aider à passer l’hiver.

« Comment faire baisser sa facture de gaz ou d’électricité ? », telle est la question que se posent à l’heure actuelle de nombreux ménages. Face à la crise énergétique, bon nombre d'entre eux se voient contraints de diminuer leur consommation pour ne pas voir leur facture flamber cet hiver.
Résultat : selon le dernier baromètre annuel du médiateur national de l’énergie, 7 Français sur 10 déclarent avoir réduit le chauffage pour faire des économies.

Pour aider les foyers à passer l’hiver, le gouvernement a mis en place une série de mesures exceptionnelles sous forme d’aides financières. Néanmoins, il n’est pas le seul à faire en geste en faveur des plus modestes. Petit tour d’horizon des aides en place qui peuvent contribuer à faire baisser vos factures.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un chèque énergie exceptionnel compris entre 100 et 200 euros

Cette année, le gouvernement a accordé un chèque énergie exceptionnel, compris entre 100 et 200 euros. Le chèque exceptionnel devrait être versé automatiquement fin décembre, à près de 40% des foyers les plus modestes soit environ 12 millions de ménages.

Pour savoir si vous êtes éligible, il faut que votre revenu fiscal de référence n’excède par 17 400 euros. Concernant le montant, si votre revenu fiscal est inférieur à 10 800 euros, alors vous percevrez 200 euros. S'il est compris entre 10 800 euros et 17 400 euros, 100 euros vous seront octroyés.

Ce coup de pouce vient compléter le chèque énergie traditionnel déjà envoyé à près de 6 millions de foyers éligibles au printemps dernier et dont le montant peut atteindre 277 euros. À ce titre, l'association de consommateurs CLCV estime que ce chèque énergie est insuffisant au vu de la hausse des prix de l’énergie annoncée pour 2023. Dans un communiqué, elle propose de le tripler, pour atteindre jusqu’à 600 euros, selon les cas.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un chèque fioul et un chèque bois

Bien que la majorité des ménages se chauffe aujourd’hui au gaz ou à l’électricité, de nombreux foyers préférant le bois ou le fioul se sont retrouvés exclus du bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. Or, pour éviter la hausse des prix du gaz et de l’électricité, plusieurs ménages se sont tournés vers ces deux sources d’énergie. La demande en bois a ainsi augmenté, entrainant une flambée du prix du bois et une pénurie.

Que les ménages se chauffant au bois se rassurent. Une aide financière qui devrait atteindre 200 euros va leur être distribuée. Un texte en ce sens a été voté mardi 8 novembre, par les députés dans le cadre du projet de budget rectificatif pour 2022. Concernant les modalités, elles sont toujours en cours de définition.

Depuis le 8 novembre, un sous conditions de revenus. Pour vérifier votre éligibilité, un simulateur en ligne est disponible sur le site chequeenergie.gouv.fr. Le montant du chèque est compris entre 100 et 200 euros. Si vous avez touché le chèque énergie 2022 et avez déjà réglé une facture de fioul, il n’y a aucune démarche à effectuer pour recevoir le nouveau chèque exceptionnel qui sera distribué fin novembre. Si vous n’avez pas encore réglé de facture de fioul domestique avec votre chèque énergie 2022 ou simplement si vous ne touchez pas le chèque énergie, il va falloir en faire la demande sur le portail en ligne.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Une aide Action Logement jusqu’à 600 euros pour les locataires en HLM

Si les aides gouvernementales ne suffisent pas, certains organismes mettent également la main à la poche. C’est le cas d’Action Logement, qui offre une aide allant jusqu’à 600 euros aux locataires d’un logement social. Cette aide à destination d’environ 75 000 ménages « en difficultés financières générées par l'augmentation du coût de l'énergie », sera disponible à partir du 12 décembre 2022.

Pour pouvoir bénéficier de cette aide, il faut être locataire d’un logement social et avoir connu une augmentation de charges supérieure à 100 euros par mois ou faire face à une régularisation de charges supérieure à 1 000 euros sur les 12 derniers mois. Il faut également disposer d’un reste à vivre inférieur à 15 euros par personne et par jour, en raison de ce surcoût de charges.

Je compare les offres