Chauffage au bois : quelle aide pour les oubliés du chèque énergie ?

chauffage_bois_cheque_energie

Si les ménages se chauffant aux énergies fossiles bénéficient d’un coup de pouce pour faire face à la hausse des prix du gaz et de l’électricité, les ménages se chauffant au bois font partie des grands oubliés. Or, le prix du bois grimpe et la matière première bien pourrait bien manquer...

Dans un contexte de guerre en Ukraine et face à la hausse des prix de l’électricité et du gaz, le dispositif d’aide MaPrimeRénov' a été renforcé en avril dernier. Pour encourager les ménages à privilégier le chauffage avec un système d’énergie renouvelable, le gouvernement a pris un arrêté accordant une majoration aux foyers remplaçant leur chaudière au gaz ou au fioul par un poêle à bois notamment. Ainsi, les dossiers éligibles déposés entre le 15 avril et le 31 décembre 2022 bénéficient d’une aide supplémentaire de 1 000 euros. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), aujourd’hui, « près de 7 millions de foyers se chauffent au bois ».

Si le prix du bois a longtemps été stable, il connaît actuellement lui aussi une hausse des prix. Malheureusement ce dernier n’est pas concerné par les aides mises en place par l’Etat, comme le bouclier tarifaire ou le chèque énergie. Afin de ne pas favoriser les foyers se chauffant avec des énergies fossiles au détriment de ceux plus écoresponsables, la Première ministre Elisabeth Borne avait annoncé réfléchir à une aide financière sur BFMTV, lundi 26 septembre. Concernant les modalités d’attribution de cette aide qui devrait être équivalente à 200 euros, elles n'ont pour le moment toujours pas été précisées.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Vers une flambée des prix et une pénurie ?

Le marché du bois n’est pas épargné par la crise. Dans un courrier en date du 27 septembre, la députée Les Républicains (LR) Anne-Laure Blin a d’ailleurs interpelé Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique, sur les risques de pénurie et l’augmentation rapide du prix des granulés de bois.

En effet, d'après une étude du magazine Heliotherma, « le marché est déstabilisé. Le tarif de la stère (1 mètre cube) de bois a augmenté de 25% (80 euros en zone rurale / 120 euros zone urbaine) et la palette (de 900 kilos !) de granulés ou pellets a bondi de 45% pour atteindre 600 euros », en moyenne. Tout cela sans compter le montant de la livraison.

En prévision de l'hiver à venir, ces dernières semaines les demandes de livraison de bois ont afflué en masse. Ce qui a provoqué le rallongement des délais de livraison, voire même des ruptures un peu partout en France. Ces ruptures de stock et la filière bois qui se trouve en pénurie de matières premières pourraient bien à nouveau faire exploser les prix. Cette aide de 200 euros pourrait donc être une bouffée d’oxygène pour les ménages concernés.

Je compare les offres