Retour sur le site meilleurtaux.com

À cause de la canicule, 320 000 foyers ont été privés d’électricité en Californie

Jeune femme ayant trop chaud s'est placée devant un ventilateur en marche

Au plus fort de la canicule, les climatiseurs ont tourné à plein régime en Californie, aux États-Unis. Ceci a conduit à une forte hausse de la consommation d’électricité. Et alors que le vent a cessé de souffler, les fournisseurs d’électricité solaire et éolienne ont été contraints de suspendre momentanément leur production. Cette situation inédite amène à s’interroger sur le bien-fondé d’un système énergétique reposant de plus en plus sur les énergies renouvelables.

Une production insuffisante

Depuis quelques semaines, alors que les températures californiennes frôlent les 50 degrés, un message affiché sur les tableaux de bord des voitures électriques invite leurs propriétaires à modérer leurs déplacements.

Ces derniers sont également appelés à se rendre dans des stations dédiées pour recharger leur batterie, ou à le faire uniquement dans l’après-midi s’ils souhaitent réaliser cette opération chez eux, et ce, à cause des problèmes d’accès à l’énergie. Le fait est que la production d’énergie renouvelable californienne n’arrive pas à subvenir à la demande.

En 2018, la Californie s’est engagée à verdir complètement sa production d’électricité. Un objectif qu’elle compte atteindre d’ici 2045. Pour l’heure, les panneaux photovoltaïques et les forêts d’éoliennes couvrent seulement un tiers des besoins électriques de cet État. Le système énergétique montre aujourd’hui ses limites.

Les vagues de chaleur observées ces dernières semaines ont entraîné une forte hausse de la consommation d’électricité liée au plein usage des climatiseurs. La climatisation représentant jusqu’à 70 % de la consommation électrique des ménages en ces temps de canicule.

Des coupures d’électricité

Les conséquences des décisions antérieures pèsent aujourd’hui sur le système électrique de cet État américain. En effet, il y a eu la fermeture de nombreuses centrales à gaz, puis la sortie du nucléaire entamée quelques années auparavant.

La centrale de San Diego, disposant de deux réacteurs d’une puissance supérieure à 1 000 mégawatts chacun, a par exemple cessé de fonctionner en 2012. Une centrale à gaz a pris son relais pour compenser la perte de production. Cette dernière se révèle pourtant plus polluante et émet davantage de CO2.

D’autres centrales nucléaires vont pourtant subir le même sort. C’est le cas entre autres de celle de Diablo Canyon Power Plant.

Important Les autorités espéraient que l’éolien et le solaire parviendraient à combler le vide laissé par le nucléaire. Sauf que depuis quelque temps, il n’y a pas assez de vent et la production solaire, interrompue la nuit, s’avère insuffisante.

Faute de moyen de stockage suffisant, il est impossible de restituer l’énergie produite en journée pendant la nuit. En conséquence : les opérateurs se sont retrouvés dans l’obligation de couper le courant de leurs clients.

Au total, au moins 320 000 familles, desservies par les fournisseurs d’électricité renouvelable, ont été privées de courant sur une période allant de 60 à 90 minutes au cours des dernières semaines. Les entreprises ne sont pas épargnées : les opérateurs les invitent à faire attention à leur consommation.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs