Retour sur le site meilleurtaux.com

Les innovations en matière de stockage de l’électricité se multiplient

Multiplication innovation stockage électricité

Dans une récente publication, l’Office européen des brevets rapporte une hausse de +14 % du nombre de brevets déposés relatifs aux batteries et aux solutions de stockage de l’électricité entre 2005 à 2018. 90 % des dépôts concernent notamment des batteries. À titre de comparaison, cette progression est quatre fois supérieure à celle des autres technologies.

L’Europe est en bonne position

L’Hexagone figure parmi les pays à la pointe de l’innovation dans le domaine. Il se positionne au deuxième rang du classement européen, avec 1 354 dépôts de brevets entre 2000 et 2018, juste après l’Allemagne qui enregistre 5 080 dépôts sur cette même période.

Les dépôts de brevets ont commencé à se multiplier en 2005 portés par l’explosion du nombre d’appareils et outils personnels nécessitant l’utilisation de batteries.

En 2018, les publications de familles de brevets en lien avec les technologies de stockage de l’électricité étaient supérieures à 7 000, contre seulement 1 029 au début du millénaire.

Une forte concurrence asiatique

Toutefois, si l’innovation se déroule du côté européen, la production est essentiellement asiatique.

ImportantLa Chine, la Corée et le Japon sont aujourd’hui les premiers fabricants de batteries au monde. La fabrication européenne ne représente que 1 % de la production mondiale.

La Chine, principal débouché des véhicules électriques avec une vente sur deux à l’échelle mondiale, domine le marché.

Selon les statistiques, deux tiers des capacités de production de batteries de la planète sont chinoises.

Ce quasi-monopole asiatique se ressent dans le nombre de brevets déposés : 41 % des documents enregistrés sur les batteries Li-ion entre 2014 et 2018 sont japonais.

Dans les détails, le Japon compte 2 339 dépôts de familles de brevets en lien avec la technologie de stockage d’électricité en 2018, suivi par la Corée qui en affiche 1 230. Cette dernière ayant dépassé l’Europe et les USA depuis 2010.

Des retards à rattraper

L’Europe entend bien rattraper son retard dans ce domaine. Le dispositif d’aide « Airbus des batteries » a obtenu l’accord de Bruxelles en décembre 2019. Il s’agit d’une enveloppe de 3,2 milliards d’euros permettant aux Etats de soutenir les innovations en matière de solutions de stockage d’électricité.

Dans l’Hexagone, des firmes de production de batteries pour voitures électriques ont vu le jour. C’est le cas par exemple de l’ACC, une société conjointe qui lie le constructeur automobile PSA à la filiale du fournisseur d’énergie Total, Saft.

Les perspectives estiment notamment le marché mondial des batteries automobiles à 45 milliards d’euros d’ici 2027. L’Europe représentant alors entre 20 % et 30 % du marché mondial. Ajoutant à cela les besoins des fournisseurs d’électricité pour le stockage d’énergie, l’industrie des batteries est promise à un bel avenir.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs