Retour sur le site meilleurtaux.com

La consommation d’électricité toujours à la traîne

Consommation électricité retard

Pendant le confinement, toutes les grandes entreprises et industries ont dû suspendre leurs activités. Et même si, confinés chez eux, les ménages ont beaucoup consommé d’électricité, la baisse de la demande a été significative. Même aujourd’hui, la consommation est encore très loin du niveau qui était le sien avant la paralysie économique.

Une baisse inédite

Selon les constatations du RTE (Réseau de transport de l’électricité), le confinement a eu un impact non négligeable sur la consommation globale d’électricité en France en 2020.

Important Sur l’ensemble de l’année, la baisse de la consommation devrait se situer entre -3 % et -4 %, preuve qu’elle peine encore à trouver son rythme depuis le déconfinement.

En toute logique, l’arrêt de nombreuses activités industrielles et la fermeture des commerces constituent le principal facteur qui explique cette chute historique, laquelle n’a pas pu être compensée par le télétravail ou les loisirs en intérieur (télévision, ordinateur, appareils électroménagers…).

Par région, l’Occitanie fait partie de celles où la baisse a été la plus marquée, soit un recul de –15 % par rapport à la consommation habituelle en pareille période. A l’origine de ce repli inédit figure le transport ferroviaire qui a réduit sa facture d’électricité de -31 %. L’industrie n’y est certainement pas non plus étrangère, avec 15 % de consommation en moins par rapport à l’année dernière.

De son côté, le fournisseur d’électricité EDF a dû adapter sa production et avait annoncé l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires. Malgré tout, au plus fort de la crise, elle avait assuré un approvisionnement continu en énergie dans les établissements d’importance capitale, tels que les hôpitaux et les EHPAD.

Une baisse de la consommation qui n’entravera pas la transition énergétique

En dépit des difficultés de relance de la consommation d’électricité, le RTE se concentre beaucoup plus sur la concrétisation de la transition énergétique.

Le gouvernement s’est fixé comme date butoir l’année 2035. Pour renouveler les équipements des centrales électriques ainsi que ceux des principaux fournisseurs, pour qu’ils soient plus en phase avec cette transition, une enveloppe de 33 milliards d’euros a été débloquée.

Par ailleurs, du côté des ménages, ceux-ci pourraient subir des coupures intempestives de courant cet hiver, du fait d’un retard de maintenance des centrales électriques de la part d’EDF, toujours à cause du confinement.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs