TotalEnergies renoue avec les profits

siège TotalEnergies

Les automobilistes qui étaient partis en vacances ces derniers jours ont eu une mauvaise surprise au moment de passer à la pompe pour faire le plein. Le prix des carburants a bondi. Mais ce qui apparait comme une mauvaise nouvelle pour les particuliers a été salutaire pour TotalEnergies. En effet, le groupe accusait un déficit colossal de 8,4 milliards de dollars en juin 2020. Douze mois plus tard, la compagnie française a réussi à assainir ses finances et retrouvé le chemin de la croissance.

Les nouvelles sont rassurantes pour TotalEnergies

Les consommateurs grincent des dents, mais le groupe TotalEnergies sait que cette hausse du prix du carburant lui a permis de sortir la tête de l’eau.

Depuis l’apparition de la pandémie, le cours du pétrole n’a cessé de dégringoler et les politiques menées par les différents gouvernements pour limiter l’usage des hydrocarbures ont accentué la perte de revenus chez les compagnies pétrolières.

Un comparatif énergie permet d’ailleurs de constater l’impact de la crise sur TotalEnergies. À la fin du second trimestre 2020, le groupe présentait un déficit de 8,4 milliards de dollars.

Important La compagnie semble toutefois mieux se porter depuis. En effet, un an plus tard, le groupe affiche un bénéfice net de 2,2 milliards de dollars.

Mieux encore, après prise en compte du stock et des diverses participations financières tout en excluant les éléments exceptionnels, le groupe en arrive à un résultat net ajusté de 3,46 milliards de dollars.

TotalEnergies a donc bel et bien entamé sa reprise et justement, grâce à ce résultat positif, sa valorisation à la Bourse de Paris s’en retrouve également augmentée. En effet, son titre à l’ouverture de la Bourse a été majoré de +1,6 %.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Récompenser les investisseurs

Comme les stigmates de la crise sanitaire et économique sont toujours visibles, TotalEnergies souhaite récompenser ses investisseurs afin de les remercier pour ce second souffle retrouvé.

Pour ce faire, le groupe entend mettre en place des rachats d’actions, une opération pour laquelle il compte consacrer 40 % du cash-flow supplémentaire engendré par la hausse des prix.

Important Pour information, à la fin du deuxième trimestre 2021, le prix du pétrole a augmenté de +13 % par rapport au premier trimestre et celui du gaz de +28 %.

Je compare les tarifs