Pourquoi votre facture d’électricité va-t-elle grimper en 2023 ?

prix_kwh

En France, le prix de gros sur le marché de l’électricité a atteint plus de 1 000 euros le mégawattheure (MWh) cet été, soit une multiplication par dix en un an. Une hausse qui inquiète les ménages, car elle va se répercuter sur leur facture dans les prochaines semaines.

Ça n’est plus une surprise pour personne, les prix de l’énergie explosent. La semaine dernière pourtant, le gouvernement se voulait rassurant et s’est même engagé à limiter « la hausse des prix à 15% pour le gaz en janvier 2023 et à 15% pour l'électricité en février 2023 ».

Si jusqu’ici le bouclier tarifaire permettait de contenir l’envolée des tarifs réglementés de l’énergie, la nouvelle version de celui-ci ne suffira donc pas à empêcher des factures d’électricité de grimper pour tous les ménages. Certains particuliers ayant opté pour une offre d'électricité indexée sur les prix du marché ont d’ores et déjà été informés que l’augmentation de leur facture pourrait atteindre 111% dès cet automne.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Comment se décompose la facture d’électricité ?

Votre facture d’électricité a déjà augmenté, mais pas votre consommation ? Rien d’étonnant. En réalité, cette dernière se décompose grossièrement en trois parties : les taxes, le prix de l'acheminement et le prix du kilowattheure (kWh). C’est uniquement sur ce dernier point qu’agit le gouvernement avec son bouclier tarifaire.

Au détail, le prix du kWh correspond à la rémunération du fournisseur, le coût de vente au client et les coûts d’approvisionnement, c’est-à-dire les coûts auxquels le fournisseur achète l’électricité. Il représentait 36% de la note finale en 2021. Or cet été, le mégawattheure (MWh) a vu son prix passer de 85 euros à 1 000 euros sur les marchés de gros en un an. Le kWh qui est une unité de mesure inférieure et mieux adaptée aux calculs d'un ménage, est donc logiquement impacté et concerne les tarifs réglementés de vente appelés aussi TRV ou tarifs bleus. À noter que cette ligne tarifaire est la seule pouvant varier d’un fournisseur d’électricité à l’autre.

A ce prix du kWh s'ajoute un abonnement d’électricité, qui correspond à l’acheminement de l’énergie du lieu de production, jusqu’à votre domicile. Il dépend de la puissance de compteur choisi et du contrat souscrit. Son prix est fixe, à l'inverse du kWh, quel que soit votre niveau de consommation. Il est le même chez tous les fournisseurs d’électricité et représentait 27% du total de la facture en moyenne en 2021.

Le reste de la facture est composé de taxes et de contributions. Elles sont identiques chez tous les fournisseurs. Elles ne peuvent évoluer que sur décision des pouvoirs publics. Il en existe quatre différentes : la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA), qui est un pourcentage de la part fixe du tarif d’acheminement, l’accise sur l’électricité, la Taxe Communale sur la Consommation Finale d’Electricité (TCCFE) et la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), qui s’applique à 20% sur le montant total lié à la consommation d'électricité.

Je compare les tarifs