Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Demain

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Comparez, simulez et trouvez le fournisseur d'énergie

qui correspond à vos besoins

Je découvre les offres

Prix de l’électricité : une hausse dépassant les 4 % promis par le gouvernement

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 22 novembre 2022 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.
Concept de coût de l’énergie: ampoule sur une table avec billet en euros, pièces de monnaie, une facture d'électricité et une calculette

Limiter l'augmentation des tarifs réglementés de l'électricité à 4 %. C’était une promesse du gouvernement. Mais la réalité semble être toute autre. Certains clients auraient subi des hausses jusqu'à 11 %, selon Le Parisien. Décryptage.

Info Le Parisien : le bouclier tarifaire mis en place par l’ancien Premier ministre Jean Castex ne serait qu’un leurre pour certains ménages. Avec l'aide de la start-up Lite, , qui accompagne les particuliers dans la maîtrise de leur consommation électrique, le quotidien adécortiqué les factures de 35 000 usagers. Résultat, la hausse moyenne de l’électricité a été de 5,4 % contre 4 % annoncée. Et pourtant, les deux tiers de ces clients sont abonnés aux tarifs réglementées de vente (TRV), censés les protéger.

Des augmentations jusqu’à 11%

Pire encore, “près de la moitié des foyers français au tarif réglementé a subi une augmentation supérieure, pouvant aller jusqu’à 11 %”, explique le cofondateur de Lite Rémy Rousset, interrogé par Le Parisien. Les disparités entre abonnés semblent donc palpables. Et les grands perdants seraient les “quelque dix millions de ménages avec l’option Base”. Toutefois, leur situation reste moins précaire que ceux qui ont opté pour une offre dont les tarifs sont indexés sur les prix de marché. Ceux-ci “peuvent facilement aller du simple au quadruple pour un même ménage”, assure Rémy Rousset au Parisien.

En revanche, les 14,5 millions de ménages aux tarifs heures pleines-heures creuses (HP-HC) auraient subi les plus faibles augmentations. Bien qu’une anomalie subsiste. “Plus la part de consommation en heures creuses est importante, plus le tarif a augmenté”, précise Le Parisien. C'était pourtant l’effet inverse qui était recherché par le gouvernement pour éviter la saturation du réseau électrique. Mais “les pouvoirs publics ont dégainé le premier bouclier dans l’urgence”, reconnaît une source proche du dossier au Parisien, et “n’ont pas forcément anticipé tous les effets collatéraux”.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des différences entre usagers très limitées en 2023

Les écarts de prix entre les consommateurs proviennent aussi de la complexité et de la variabilité des règles de calcul des différentes offres. “Elles n’intègrent pas de la même manière les prix de marché, ceux de l’électricité d’origine nucléaire et les taxes. Or c’est la modulation de ces deux derniers paramètres qui a permis de limiter la hausse des tarifs, le complément ayant été assuré par les finances publiques”.

Alors qu’en 2023, l’augmentation des prix de l’électricité ne sera plus plafonnée à 4% mais à 15%, les usagers doivent-ils craindre de nouveau des disparités entre eux ? Emmanuelle Wargon, la présidente de la Commission de régulation de l'énergie, interrogée par Le Parisien, admet que “quelques différences pourraient subsister, selon les types d'offres et d'abonnements”.

Toutefois, elle promet qu’”elles seront très limitées, en particulier pour les ménages au tarif réglementé”. C’est tout le mal que l’on peut leur souhaiter, car ce chiffre de 15% est déjà bien trop élevé, déplore la fondation Abbé Pierre auprès de Capital. Elle plaide “pour davantage d'aides pour les Français les plus pauvres”.

favicon

Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres