L’Acer n’est pas favorable au changement des règles du marché de l’électricité dans l’UE

consommation énergétique de la maison

Il n’est pas nécessaire de modifier les règles actuelles du marché de l’électricité dans l’UE, a précisé l’Acer dans son rapport diffusé le 29 avril dernier. Selon l’agence de coopération de régulateurs de l’énergie, celles-ci ont permis d’assurer la résilience du marché commun et d’éviter les restrictions et les pannes d’électricité.

À noter que le système de tarification existant au sein de l’UE est critiqué par plusieurs États membres, dont la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Grèce. Ces derniers, notamment Paris, souhaitent mettre en place un système de tarification en fonction du coût moyen de production des énergies décarbonées. Concrètement, ils font pression afin que le gaz ne soit plus utilisé comme valeur de référence pour calculer le prix de l’électricité.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La flambée du prix du gaz fait grimper fortement le prix de l’électricité

Selon la France et les autres pays qui produisent une grande partie de leur électricité à partir du nucléaire ou des énergies vertes, les règles du marché de l’électricité ne permettent pas de lutter contre la crise énergétique actuelle.

ImportantIls ont souligné que la flambée du prix du gaz fait grimper fortement celui de l’électricité étant donné que le gaz est utilisé comme le facteur de fixation du prix de l’électricité.

Ils réclament ainsi que ce lien soit dissout et qu’un nouveau système de tarification relatif au coût moyen de production des énergies décarbonées soit mis en place.

Seulement, l’Acer rejette l’idée de réforme du marché de l’électricité en affirmant que les règles du marché de l’électricité actuelles ont contribué à limiter l’impact de la crise énergétique sur les consommateurs.

Pour rappel, il est possible d’estimer votre consommation électrique à l’aide d’une simulation EDF, et d’évaluer le montant de votre facture. Ceci est indispensable pour comparer les offres et choisir celle qui permettrait de réaliser le plus d’économies possible.

Je compare les fournisseurs d'énergie

D’autres pistes à explorer

Bien que l’Acer s’oppose à une réforme du cadre du marché de l’électricité, il propose d’autres pistes à explorer afin d’atténuer l’impact de la crise énergétique, en particulier sur les consommateurs à faibles revenus.

Parmi ces pistes figurent :

  • la taxation des surprofits des producteurs d’électricité ;
  • et le blocage de la hausse des prix dans certaines situations d’urgence.
Je compare les tarifs