Le tarif réglementé d’EDF augmentera de +4 % en février 2022

batiments edf

La flambée du prix du gaz entraîne inévitablement une hausse des tarifs d’électricité. Afin de limiter l’impact de l’envolée des prix de l’énergie sur les ménages français, le gouvernement a décidé de bloquer les TRV du gaz et de l’électricité pour quelques mois.

Ainsi, Engie va être obligé de vendre le gaz à son prix actuel jusqu’à l’arrivée du printemps. De son côté, EDF ne devra appliquer qu’une hausse de +4 % en février 2022 alors que celle-ci devait atteindre +12 %.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Baisse du montant de la taxe sur l’électricité

Important L’augmentation des tarifs réglementés d’EDF sera limitée à +4 % (au lieu de 12 % comme prévu) en février 2022, selon ce qui est annoncé par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Le TRV de l’électricité restera ainsi à son niveau actuel jusqu’à la fin de cette année.

Ce plafonnement a été rendu possible grâce à la décision prise par le gouvernement de réduire le montant de la taxe sur l’électricité. La révision à la hausse du tarif réglementé de vente de l’électricité au mois de février concernera 70 % des foyers en France. Ces derniers verront leurs factures grimper dans quelques mois.

Le chèque énergie de 100 euros annoncé par le premier ministre allègera un peu les charges de 5,8 millions de ménages, mais pour les non-bénéficiaires de cette aide, il faudrait trouver d’autres solutions pour réduire la facture d’électricité.

Pour cela, il est conseillé de choisir les offres des fournisseurs qui proposent des remises sur le prix hors taxe du TRV de l’électricité. Certains contrats proposent des réductions jusqu’à 10 %.

Néanmoins, avant de sélectionner une nouvelle offre, il convient d’estimer sa consommation électrique à l’aide d’une simulation EDF.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Les industriels exclus de cette mesure

Bénéficiant de l’exonération de la taxe sur l’électricité, les industriels ne sont pas concernés par cette mesure annoncée par le gouvernement.

L’Uniden, l’association regroupant les acteurs industriels qui consomment énormément d’énergie, demande à cet effet la mise en place d’une mesure exceptionnelle.

Celle-ci veut alerter les autorités sur le risque de l’arrêt de leur production en cas de persistance de la crise énergétique.

Je compare les tarifs