La flambée des cours du charbon pénalise la croissance économique de la Chine

Flambée cours charbon pénalisant Chine

L’économie de la Chine s’essouffle en raison de la flambée des cours du charbon, une matière première polluante, mais qui couvre en grande partie la demande énergétique du pays. Le gouvernement chinois cherche alors à tout prix à en faire baisser les prix afin de remédier à l’interruption fréquente de la production d’électricité. Explications.

Après l’épidémie de Covid-19, qui n’est d’ailleurs pas encore totalement maîtrisée, la Chine se retrouve confrontée à un nouveau problème majeur. Aujourd’hui fréquentes, les coupures de courant deviennent de plus en plus problématiques dans le plus grand pays d’Asie orientale, ce qui pénalise les entreprises et ralentit en conséquence sa reprise économique. La forte hausse du coût des matières premières en est la principale cause. Les centrales électriques se trouvent surtout obligées de tourner à faible régime, à cause de la flambée des prix du charbon. Les autorités comptent prendre les dispositions nécessaires pour régler la situation.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Plusieurs régions confrontées à des pénuries de courant

En 2021, la tendance à la baisse se poursuit en Chine, notamment en raison de la forte hausse des prix du charbon. Déjà mise à mal par la crise de l’immobilier, l’économie chinoise dépend beaucoup de ce combustible, dont le prix s’envole, pour assurer la production d’électricité.

Dans cette situation, les centrales électriques se trouvent contraintes de rationner le courant, ce qui engendre de multiples coupures dans presque toutes les régions chinoises. La production industrielle s’en retrouve alors perturbée.

Les solutions entreprises pour remédier à la situation

Face au problème impactant le coût de production des entreprises et menaçant l’économie, le gouvernement chinois ne compte pas rester les bras croisés. Avant de limiter le prix du charbon, il a autorisé de manière exceptionnelle une hausse des tarifs d’électricité pour que les producteurs puissent recouvrer les coûts occasionnés par les multiples coupures électriques.

Quant à la Commission nationale du développement et des réformes, elle s’est assurée que les mines produisent au moins 12 millions de tonnes de charbon par jour. La hausse des cours actuelle ne permet pas de satisfaire la forte demande en électricité, affirme la NDRC, sans préciser les autres solutions qu’elle promet d’entreprendre pour remédier à la situation. En tout cas, elle fait le nécessaire pour atténuer la pression en déclarant qu’elle déploiera tous les moyens à sa disposition pour retrouver une fourchette de prix raisonnable.

En guise de rappel, il n’y a pas longtemps encore, le président de la Chine Xi Jinping s’est pourtant engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060, en commençant par réduire les émissions polluantes au plus tard dans une dizaine d’années, tout en sachant que le charbon assure plus de la moitié de la production d’électricité sur le territoire chinois.

Je compare les tarifs