Climat glacial, les énergies renouvelables montrent leurs limites en Suède

Climat glacial limite energies renouvelable

Le système d’approvisionnement électrique en Suède s’appuie en grande partie sur les énergies renouvelables. Ayant fixé comme objectif de bannir les énergies fossiles de son mix énergétique d’ici 2040, ce pays d’Europe du Nord a remplacé ses centrales à charbon et nucléaires par des parcs éoliens.

Mais le climat glacial qui sévit en ce moment dans les pays scandinaves a montré la défaillance de ce système : l’électricité verte n’arrive pas à couvrir les besoins des consommateurs. En effet, la demande en électricité de chauffage est en forte hausse, et pour pallier la pénurie de courant, la Suède recourt à des solutions qui suscitent la controverse. Le pays importe de l’électricité issue du charbon et remet en service une ancienne centrale à fuel.

L’éolienne ne couvre que 9 % des besoins en électricité du pays

Important Si en temps normal l’éolienne couvre 20 % des besoins en électricité du pays, la capacité de celle-ci se limite aujourd’hui à 9 %.

La Suède est alors obligée de s’approvisionner auprès d’autres fournisseurs comme l’Allemagne, la Pologne et la Lituanie. Mais l’importation d’électricité produite par des centrales à charbon soulève la controverse dans ce pays considéré comme un bon exemple en matière de transition énergétique.

D’autant plus que cette solution carbonée a fait flamber le prix de l’électricité : le mégawatt/heure coûte en ce moment 200 euros, contre 30 euros au début de l’année.

Et pour compenser le manque de vent et d’électricité, il a également fallu remettre en service une ancienne centrale thermique, connue pour sa forte émission de CO2

Cette vague de froid touchera bientôt la France et pourrait augmenter la demande en électricité des foyers. En vue de se préparer à une éventuelle hausse de la facture, il est préférable d’effectuer une estimation consommation électrique à l’aide de notre outil de simulation.

Limiter l’usage des aspirateurs

D’autres mesures ont également été prises pour réduire la consommation électrique dans le pays. Parmi les recommandations faites par le gouvernement suédois, la limitation de l’usage des aspirateurs par les ménages est celle qui suscite le plus la polémique, notamment sur les réseaux sociaux.

Cette mesure a même entraîné l’apparition du hashtag #dammsugarupproret, ou « la révolte des aspirateurs ».

Archives

Je compare les tarifs