Les bonnes pratiques pour faire une économie en électricité au quotidien

Bonnes pratiques économies électricité

L’électricité peut représenter une source de dépenses non négligeable pour les ménages français. Toutefois, il est possible de diminuer sa consommation sans pour autant réduire ses utilisations. Cela passe par le choix du fournisseur d’énergie à l'aide d'un comparateur électricité. Il existe également des gestes à mettre en pratique au quotidien. Ils garantissent des économies parfois même importantes.

Le prix de l’électricité évolue constamment en France, avec une hausse plus ou moins importante d’une année à une autre. Dans un tel contexte, il s’avère important d’optimiser ses utilisations afin de réduire sa consommation.

Il existe de nombreuses pistes à explorer pour faire une économie en électricité. Il suffit de bien choisir ses appareils ou aménager son intérieur de manière à diminuer les déperditions thermiques. Les réglementations actuelles sont aussi d’une aide précieuse. L’étiquette énergie permet entre autres d’évaluer la consommation d’un appareil électroménager avant l’achat.

Un bon choix d’appareils combiné à des gestes réfléchis contribue à baisser la consommation de manière significative. Votre comparateur énergie vous montre comment procéder.

Connaître sa consommation d’électricité

Pour réaliser une économie électricité, il faut avant tout connaître son niveau de consommation d’énergie. Chaque ménage a la possibilité de la suivre au quotidien. Pour ce faire, il suffit d’identifier les différents postes de dépense au sein du logement et de calculer leur consommation. Il s’agit de tous les équipements utilisés et qui fonctionnent à l’électricité.

Pour obtenir leur consommation exacte, la formule utilisée est la suivante :

Consommation journalière = Puissance de l’appareil x Nombre d’heures d’utilisation.

La puissance d’un appareil électrique est affichée sur l’étiquette énergie. Elle est exprimée en watts. Le résultat obtenu sera donc en wattheure. Il suffit de le diviser par 1 000 pour avoir la consommation en kilowattheure. Il est aussi possible de déterminer la consommation sur plusieurs jours, pour un mois voire plus. Pour cela, il faudra multiplier le résultat du précédent calcul par le nombre de jours d’utilisation de l’appareil.

Toutefois, il faut noter que la consommation électrique ne dépend pas uniquement de celle de chaque appareil et de leur utilisation. D’autres paramètres entrent également en jeu, comme :

  • La fréquence d’utilisation des appareils électriques ;
  • La superficie du logement ;
  • La qualité de l’isolation ;
  • Le nombre de pièces ;
  • Le nombre d’occupants ;
  • L’année de construction ;
  • La puissance du compteur électrique.

Tous ces éléments doivent être considérés pour évaluer les dépenses et choisir son offre d’électricité. Il est en effet important de disposer d’un contrat dont les modalités sont adaptées à ses besoins.

ImportantPar ailleurs, la plupart des fournisseurs proposent désormais un simulateur gratuit sur leur site internet. Il permet d’évaluer ses dépenses avant la souscription. Il s’avère aussi utile pour comparer les offres de plusieurs fournisseurs avant de prendre une décision.

Achat électroménager, l’importance de l’étiquette énergie

La plupart des appareils électroménagers proposés sur le marché aujourd’hui possèdent une étiquette énergie. Celle-ci met en avant sa consommation électrique. Une notation y sera également visible. Elle va de G à A +++. Les appareils les plus énergivores sont classés G. Les plus économes obtiennent le score A +++.

Il est conseillé de vérifier l’étiquette énergie et la notation avant chaque achat. Avoir un appareil moins énergivore permet en effet de réaliser d’importantes économies au quotidien. D’ailleurs, l’utilisateur peut réduire de 15 à 20 % sa consommation électrique en passant d’un score à un autre. Le coût sera évidemment différent. Cependant, l’acheteur peut rapidement rentabiliser son investissement grâce aux économies réalisées sur la facture.

Il faut par ailleurs penser à remplacer les vieux appareils qui datent de plus de 10 ans. Ils deviennent en effet énergivores avec le temps. Pour l’éclairage, il existe aujourd’hui des ampoules à basse consommation.

L’électroménager et l’éclairage consomment en moyenne 1 100 kilowattheures d’électricité par an, pour une personne. Cela représente près de 3 kilowattheures par jour et par occupant, indépendamment de la surface du logement. Dans un tel contexte, il est crucial de bien choisir ses appareils afin de maîtriser ses dépenses énergétiques.

ImportantLes habitudes de consommation jouent également un rôle non négligeable. Un ordinateur branché de manière continue ou un réfrigérateur qui ne cesse pas de fonctionner entraîne naturellement des dépenses conséquentes.

Néanmoins, hormis les utilisations, changer de fournisseur contribue parfois à faire baisser les dépenses en énergie. En effet, le tarif est différent bien que la qualité de l’électricité distribuée soit identique. Le prix est souvent moins élevé chez les fournisseurs alternatifs. Ils appliquent généralement une remise sur le tarif fixé par les pouvoirs publics.

Les contrats d’électricité sont sans engagement et résiliables à tout moment en France.

Les bons gestes pour économiser en électricité

Bons gestes appareils électriques

Par-delà le choix des appareils utilisés, il existe des gestes à adopter au quotidien afin de réduire sa consommation d’énergie. L’idée est d’agir sur les différents postes de dépenses du logement.

Les appareils électriques

Pour les appareils électriques, il est conseillé de :

  • Débrancher ou éteindre en cas d’absence prolongée. Un appareil en mode veille peut en effet continuer à consommer de l’énergie ;
  • Utiliser des appareils multifonctions. Une imprimante qui combine les fonctions scan, impression et fax est moins énergivore que trois dispositifs répondant à des utilisations différentes.

Il existe aussi sur le marché des prises intelligentes capables d’arrêter le courant après une veille prolongée.

Pour la lessive, il faut privilégier le lavage à basse température et éviter le prélavage si possible. Le séchage à l’air libre est aussi recommandé. Si les espaces manquent, il faut bien essorer ses linges avant le séchage. Certains appareils disposent en outre d’une sonde d’humidité. Ainsi, ils sont capables de s’éteindre automatiquement une fois le séchage réalisé.

Un nettoyage régulier du filtre à peluche est aussi nécessaire pour le bon fonctionnement de l’appareil.

Les appareils réfrigérants

Pour le congélateur et le réfrigérateur, il est indispensable de :

  • Les installer loin de toute source de chaleur ;
  • Respecter la température ambiante indiquée dans le document qui les accompagne ;
  • Laisser un espace entre le mur et au-dessus de l’appareil pour la circulation de l’air ;
  • Nettoyer les joints et les grilles arrière et dégivrer régulièrement.

Par ailleurs, avant d’ouvrir le congélateur ou le réfrigérateur, il faut réfléchir à ce qu’il faut prendre puis les sortir en une seule fois. Parallèlement, il faut s’assurer d’y mettre uniquement des aliments froids.

L’éclairage

La meilleure solution pour réaliser des économies est d’exploiter au maximum l’éclairage naturel. Quelques aménagements seront nécessaires à cet égard. Il faut entre autres éviter les meubles près des sources de lumière. Il est aussi conseillé d’utiliser des couleurs claires pour l’intérieur.

Pour l’extérieur, la solution réside dans les lampes solaires.

Je compare les tarifs