Le projet de câble électrique géant NeuConnect finalise son plan de financement

câbles électriques

Brexit ou pas, le courant passe bien entre Royaume-Uni et ses partenaires européens. La future ligne électrique à haute tension qui le reliera à l’Allemagne en est la preuve. Baptisé NeuConnect, ce projet vient de franchir une étape déterminante, en bouclant son plan de financement. Les travaux commenceront bientôt.

L’Europe vise la neutralité carbone d’ici 2050. Pour atteindre cet objectif, les initiatives dans les énergies renouvelables se multiplient dans tout le Vieux Continent. Ces projets, louables, se heurtent à de nombreux problèmes, dont un particulièrement important : le transport de l’électricité « verte » dans tous les pays de l’UE.

Les industriels et les États européens pensent que la solution se trouve dans les interconnexions, des nœuds de liaison électrique géants entre les régions productrices d’électricité et les lieux de consommation. Plusieurs projets géants sont en cours de construction ou de planification, dont NeuConnect. Ce dernier reliera directement les marchés énergétiques allemands et britanniques.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un nouveau câble électrique géant à partir de 2028

Selon les plans de l’Allemagne et du Royaume-Uni, la ligne NeuConnect sera opérationnelle en 2028. À partir de cette date, cette ligne géante acheminera de l’autre côté de la Manche une partie de l’électricité éolienne produite au nord de l’Allemagne. L’idée première de cette interconnexion consiste évidemment à alléger le prix du kwh chez les consommateurs européens, grâce à l’énergie éolienne et aux autres sources d’électricité renouvelable.

Ce projet vise également d’autres objectifs :

ImportantSécuriser l’approvisionnement en électron des deux pays, grâce à une meilleure gestion de l’intermittence l’électricité solaire et éolienne.

Sur ces points, NeuConnect rejoint les autres projets de câbles haute tension qui sont en cours de construction ou de conception en Europe. Ces deux dernières années, deux interconnexions majeures sont venues renforcer le réseau français. La plus récente n’est autre que le câble ElecLink, une ligne qui passe dans le tunnel sous la Manche.

En 2020, l’Hexagone a aussi inauguré le câble sous-marin IFA-2, une liaison d’une capacité totale de 1 GW. D’autres projets sont encore à l’étude. RTE estime que la France disposera de 39 GW en capacité d’imports d’ici 2050 – soit au moment où l’objectif zéro carbone sera atteint. La capacité des interconnexions opérationnelles aux frontières françaises s’élève actuellement à 13 GW. Ces chiffres montrent l’importance du projet NeuConnect.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un atout majeur pour la transition énergétique européenne

NeuConnect renforcera les interconnexions allemandes existantes, comme NordLink – un câble de 623 km entre l’Allemagne et la Norvège. Les dimensions de ce câble géant seront encore plus impressionnantes. Au total, ce projet exploitera plus de 725 kilomètres de lignes sous-marines, qui seront installées sous la Manche. Cette liaison transportera jusqu’à 1,4 GW d’électrons dans les deux sens. Cela équivaut à la consommation annuelle de 1,5 million de foyers. Par sa taille et par sa complexité, ce projet donnera naissance à l’une des plus grandes interconnexions de réseaux électriques dans le monde. Un tel mastodonte nécessite logiquement un plan de financement en béton.

La société NeuConnect, en charge du projet, chiffre le coût du chantier à 2,4 milliards de livres sterling, soit environ 2,8 milliards d’euros. Le plan de financement est déjà bouclé. Plusieurs géants de la finance et de l’énergie y participent, dont :

  • La compagnie japonaise Kansai Electric Power ;
  • La Banque européenne d’investissement ;
  • Allianz Capital Partners ;
  • La société d’investissement Meridiam.
Je compare les tarifs