La consommation d’électricité en France en 2050 va largement dépasser les prévisions

Centrale nucléaire

Lors de son passage à l’Assemblée nationale, Jean-Bernard Levy, président-directeur général d’EDF, n’a pas hésité à affirmer que la consommation d’électricité en France dépasserait largement les prévisions pour les 30 prochaines années.

Selon ses explications, les besoins du secteur industriel ont tendance à grimper rapidement depuis la reprise des activités. D’autre part, le développement de l’hydrogène contribue également à la hausse de la demande énergétique, a-t-il souligné.

Ses propos rejoignent ainsi celui du directeur général de l’énergie et du climat auprès du ministère de la Transition écologique. Ce dernier table en effet sur une consommation plus élevée en 2050 (entre 700 et 750 TWh), soit 100 à 150 TWh de plus que le scénario retenu dans la SNBC en 2020 (Stratégie nationale bas-carbone).

Les besoins futurs en électricité vont progresser sensiblement

Ainsi, Jean Bernard-Lévy attire l’attention des autorités publiques sur la nécessité de prévoir une évolution haussière de la demande en électricité en France. Il a tenu à indiquer que

Les besoins vont s’accroître dans les prochaines années, soutenus par la relance des activités industrielles après la crise sanitaire et le développement de l’hydrogène.

Jean Bernard-Lévy

Cette hausse de la demande sera plus marquée dans le domaine du chauffage et du transport,

Jean Bernard-Lévy

a-t-il martelé.

D’autre part, le numéro un du fournisseur historique d’électricité a également précisé que

L’augmentation constante de la production d’électricité à travers le territoire ne fera que favoriser la hausse de la consommation au niveau national.

À titre de rappel, changer d’offre ou de fournisseur d’électricité permet d’économiser sur ses factures. Pour bien choisir le fournisseur ou l’offre qui correspond le mieux à ses besoins, il est conseillé de réaliser au préalable une estimation consommation électrique à l’aide de l’outil disponible sur notre site.

RTE anticipe une croissance modérée des consommations électriques

De son côté, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE) mise sur une croissance raisonnable de l’utilisation de l’électricité au niveau national d’ici 2050. Il table ainsi sur un volume de l’ordre de 630 TWh.

La hausse de la demande serait tempérée par la sobriété énergétique et la décarbonation de certains secteurs, comme le bâtiment et le transport, et par le développement intensif des filières à production intermittente, d’après l’analyse du RTE.

Je compare les tarifs