Le développement de l’hydrogène fera bondir les besoins en électricité en France dans les 3 prochaines décennies

Hydrogène

La stratégie nationale bas-carbone (SNBC) vise l’atteinte de la neutralité carbone en 2050 et la réduction de l’empreinte carbone des consommations des Français.

Parmi ses objectifs majeurs figurent ainsi la décarbonation de la production d’énergie et la réduction des consommations d’énergie dans tous les secteurs. Quoi qu’il en soit, le numéro un d’EDF table sur une augmentation des besoins.

D’après ce spécialiste, le gain en importance de l’hydrogène fera bondir la consommation électrique dans les 3 prochaines décennies.

La quantité d’électricité nécessaire dans l’Hexagone progressera obligatoirement avec les activités des entreprises industrielles. Les prévisions sur la hausse de la demande dans les années à venir doivent de ce fait être révisées, a-t-il déclaré devant l’Assemblée.

Une consommation d’électricité de 650 TWh en 2050

La consommation d’électricité avoisinerait les 650 TWh en 2050 pour l’ensemble du territoire. Cette perspective esquissée dans la version 2020 de la SNBC paraît toutefois insuffisante.

La consommation des entreprises du domaine de l’industrie qui continuera de suivre une courbe ascendante et l’essor de l’hydrogène sont deux facteurs qui doivent être pris en compte.

De plus, la hausse de la production d’électricité à travers le territoire contribue également à accroître les besoins dans les années à venir,

Jean-Bernard Lévy

Souligne Jean-Bernard Lévy.

Même si les offres se multiplient auprès des fournisseurs, les consommateurs ont souvent des difficultés à trouver les contrats qui permettent d’alléger leurs factures d’électricité.

Néanmoins, il est possible d’accéder facilement aux offres les moins chères du marché en recourant à un comparatif électricité.

Le RTE partage l’avis du patron d’EDF

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité partage l’avis du dirigeant du principal fournisseur d’énergie en France.

Important En effet, le RTE estime que la quantité d’électricité nécessaire atteindrait 770 TWh d’ici 30 ans en cas de recours massif et accéléré à l’hydrogène. Dans un autre scénario où le gestionnaire anticipe une sobriété énergétique, celle-ci se limiterait à 550 TWh.

Pour sa part, le Directeur général de l’énergie et du climat au ministère de la Transition écologique, Laurent Michel, a indiqué lors de son passage devant les parlementaires que

La tendance semble progresser plus vite que prévu.

Laurent Michel

Il est probable que la consommation d’électricité nationale s’élève à 750 TWh en 2050,

Laurent Michel

a-t-il rajouté.

Je compare les tarifs