Hydro-Québec se doit de répondre à une demande croissante en électricité

Siège social d’Hydro-Québec

Au Québec, les effets de la crise du Covid-19 ne se font déjà plus sentir dans le secteur de l’énergie. Hydro-Québec doit aujourd’hui réagir face aux besoins en électricité qui n’ont de cesse de croître dans la ville. Le fournisseur et distributeur d’énergie lance des appels d’offres pour éviter de se retrouver à sec dans quelques années.

Avec le plan d’électrification du gouvernement, finis les surplus d’énergie dans la Belle Province. La gestion de la puissance et l’efficacité énergétique comptent parmi les nombreux projets qu’Hydro-Québec lancera pour répondre aux besoins futurs en électricité. La société est également en train de mettre en place diverses solutions telles que l’hydrogène vert et le stockage d’énergie.

Tout cela pour anticiper surtout les difficultés d’approvisionnement en énergie prévues dans cinq ans. À la vitesse à laquelle les demandes grimpent, les réserves d’Hydro-Québec pourraient s’épuiser. En effet, les consommateurs risqueront de manquer d’électricité si le fournisseur d’énergie propre reste sans rien faire.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un manque d’approvisionnement prévu fin 2026

Important Le fournisseur Hydro-Québec a affirmé l’an dernier qu’il risque de ne pas pouvoir se remettre de la crise du Covid-19 avant l’année 2026.

À présent, il se doit déjà de trouver des solutions pour satisfaire une demande croissante en énergie. Ne pouvant bientôt plus s’appuyer sur les surplus, il invite les Québécois à économiser sur l’électricité. Pour rappel, réaliser une estimation consommation électrique permet à un ménage de mieux gérer son budget et ainsi faire des économies non négligeables. Avant d’entamer des travaux de rénovation énergétique, cette démarche est aussi tout indiquée.

Il convient de savoir qu’Hydro-Québec compte présenter bientôt un plan d’économie d’énergie aux citoyens. Il consiste surtout à démocratiser l’installation d’appareils intelligents dans leurs logements. Bien entendu, d’autres solutions figurent encore au programme.

Hydro-Québec à la recherche d’autres projets d’approvisionnement

Il est maintenant impératif pour la société d’État de trouver des sources d’approvisionnement énergétiques. De 2019 à 2029, elle prévoit une demande de 20 TWh, ce qui correspond à une augmentation de 12 % de la consommation actuelle au Québec. Parmi les facteurs qui expliquent cette croissance, on distingue :

  • L’électrification de l’économie ;
  • L’expansion des secteurs de l’hydrogène.
  • La technologie Blockchain.

Recherchant donc des projets d’approvisionnement, Hydro-Québec lancera bientôt deux appels d’offres qui sont de :

  • 450 MW d’énergie renouvelable ;
  • 300 MW d’énergie éolienne.

La société a entamé en effet diverses démarches pour s’approvisionner en énergie et pour s’assurer que la livraison s’effectue à temps. Dans la liste des projets déjà créés figurent :

  • L’approvisionnement en batteries ;
  • Le développement de l’énergie géothermique ;
  • Les projets d’énergie éolienne et solaire.

Soulignons que seule la construction de nouveaux barrages hydroélectriques est exclue du programme actuel.

Je compare les tarifs