Une ampoule qui se suffit à elle-même

Ampule suffisante elle-même

Une start-up française a mis au point une invention qui pourrait révolutionner le monde de l’éclairage. En effet, une jeune entreprise spécialisée dans les nouvelles technologies a réussi à pousser encore plus loin la performance de l’ampoule à LED. En associant le dispositif à une plaque solaire et à une intelligence artificielle, Green Tech Innovations a réussi à créer une ampoule 100 % autonome.

Une lampe avec une forte portée écologique

Depuis plusieurs années maintenant, sur fond de réchauffement climatique, les chercheurs n’ont eu de cesse de développer des énergies renouvelables, plus respectueuses de l’environnement.

Dans cette optique, la jeune pousse messine Green Tech Innovation a mis au point une ampoule intelligente, connectée et qui ne requerrait aucune énergie d’origine fossile pour l’alimenter. Au bout de trois années de dur labeur, elle est parvenue à un résultat plus que satisfaisant.

Le fruit de ces trois années de recherche est une ampoule LED connectée sur laquelle les deux fondateurs de la start-up ont greffé une intelligence artificielle.

ImportantCelle-ci a pour fonction de régler automatiquement la luminosité de la lampe en fonction de l’éclairage souhaité, mais aussi, et surtout, piloter la plaque solaire qui alimente l’ampoule, mais qui produit également un surplus d’électricité.

Pour les collectivités, cette invention révolutionnaire présente de nombreux avantages. Entre autres, elle les dispense du recours à un comparateur électricité puisqu’avec ces ampoules autonomes, les lampadaires qui en seraient équipés ne nécessiteraient plus la sollicitation d’un fournisseur d’électricité.

Une ressource financière supplémentaire

Mieux encore qu’une électricité gratuite, cette invention révolutionnaire peut générer des recettes financières aux collectivités qui l’exploitent. Comme l’ampoule produit beaucoup plus d’électricité que ce dont elle a besoin pour fonctionner, le surplus peut être revendu et ainsi renflouer les caisses de la collectivité.

D’après les calculs, un lampadaire muni de la lampe pourrait rapporter jusqu’à 30 euros par an. Le montant peut sembler moindre, mais à raison de 90 000 lampadaires (que compte la ville de Strasbourg prise en exemple), la recette annuelle atteindrait les 2,7 millions d’euros, ce qui est loin d’être négligeable.

Un succès qui traverse l’Atlantique

L’invention de la start-up française fait parler d’elle bien au-delà des frontières. Sa présentation au salon de l’innovation à Las Vegas lui a permis de gagner en notoriété aux États-Unis et au Canada.

En conquérant ces deux énormes marchés, la petite start-up de Metz pourrait très vite devenir une entreprise d’envergure internationale.

Archives

Je compare les tarifs