La nouvelle version de l’étiquette-énergie permettra aux ménages européens d’économiser considérablement sur leur facture

Nouvelle version étiquette énergie

Voilà des semaines que la nouvelle version de l’étiquette-énergie de l’Union européenne a fait son apparition sur les appareils électroménagers. Un changement qui ne manquerait pas d’avoir des impacts plutôt encourageants qui joueront en la faveur des ménages selon l’UE pensant essentiellement à une économie sur leur budget énergie.

Depuis 1995, l’Union européenne s’est donné pour mission d’améliorer la performance des appareils électroménagers à travers la mise en place de l’étiquette-énergie permettant essentiellement aux consommateurs d’orienter leur choix vers des produits plus économes.

Ce qui explique en outre les multiples modifications de classes enregistrées ces dernières années si ce n’est que d’énumérer les notes qui vont de A+ à A+++.

Et puisqu’une nouvelle version est entrée en vigueur depuis début mars, les ménages européens, y compris les Français, auront à faire face à des notes de A à G qui viennent remplacer les précédentes en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit là que de la première vague des changements attendus pour les mois à venir.

De nouveaux changements pour les étiquettes

Comme susmentionnées, de multiples modifications de classes ont été réalisées depuis la création de l’étiquette-énergie en 1995. Et aux dernières nouvelles, tout indique que les efforts allant dans ce sens ne sont pas encore près de s’estomper.

ImportantDu moins, si l’on se réfère aux différents changements prévus en faisant allusion à la catégorie des ampoules qui apparaitra en septembre et celle du groupe de produits incluant les climatiseurs, les aspirateurs, le chauffe-eau ou encore le sèche-linge à tambour prévu pour 2022.

En attendant, l’on sait déjà que depuis 1er mars, une nouvelle version est disponible pour les réfrigérateurs, congélateurs, caves à vin, lave-linge, lave-vaisselle ou encore les téléviseurs et écrans qui auront pour étiquette-énergie des notes allant de A à G pour remplacer les précédentes A+ à A+++. v

Les ménages n’y verront que des avantages

En tant qu’Agence de la transition écologique, l’Ademe est bien placée pour dire que les ménages ne verront que des avantages auprès de ces nouvelles étiquettes qui ne manqueront pas d’encourager les fabricants à redoubler d’efforts pour le perfectionnement de leurs produits.

Un avis également partagé par l’UE qui a tenu à faire savoir qu’une économie moyenne annuelle de 150 euros est à la clé sur la facture électricité des foyers européens.

Du moins, pour ceux qui auront procédé à l’acquisition des catégories d’équipements concernées par le changement de début mars dernier en notant que des épargnes aussi importantes sont également attendues pour les notes prévues pour septembre prochain et pour 2022.

ImportantAinsi, pour faciliter le choix des consommateurs pour des produits plus efficaces, la mise en place de ces étiquettes nouvelles versions a été accompagnée par un mécanisme d’identification par « QR code ».

Celui permettant d’obtenir des renseignements précis sur chaque équipement proposé rien qu’en utilisant leur Smartphone pour scanner les informations techniques fournies par les constructeurs. Ce, en notant cependant que jusqu’ici, aucun objet sur le marché n’est assez qualifié pour prétendre à la note la plus exigeante, la Classe A.

 

Archives

Je compare les tarifs