ekWateur entretient l’ambitieux dessein de jouer dans la cour des grands en tant que fournisseur d’énergie

éoliennes

ekWateur entretient l’ambitieux dessein de jouer dans la cour des grands en tant que fournisseur d’énergie. Il s’agit là du point culminant que l’on pourrait retenir de la récente publication de cet énergéticien spécialisé dans la vente d'électricité et de gaz renouvelable en profitant de l’occasion pour annoncer les couleurs de la stratégie qu’il a adoptée pour y parvenir.

Dans l’Hexagone, le recours aux services d’un comparateur électricité permet de découvrir qu’ekWateur fait partie des petits fournisseurs qui tentent de se faire une place dans un univers concurrentiel dominé par les géants de l’énergie.

Mais plus pour très longtemps si l’on croit les ambitions de cet acteur qui s’est fixé comme objectif de jouer dans la cour des grands auprès d’EDF, Engie, Total Direct Énergie ou ENI.

Ce qui explique en outre sa décision récente de passer la vitesse supérieure dans ses engagements en mettant sur pied une stratégie qui devrait lui permettre de venir à bout de cet ambitieux dessein.

Le petit fournisseur veut devenir grand

Pour ekWateur, l’heure n’est plus à l’hésitation pour tenter de se faire une place dans la cour des grands. Simplement parce qu’en tant que petit fournisseur, il n’a plus d’autres choix que de suivre cette voie pour tenter de survivre dans un univers désormais peut conciliant pour les plus faibles face à :

  • Des marges bénéficiaires faibles ;
  • Des taux d'impayés élevés ;
  • La crise sanitaire.

Soit, autant de raisons expliquant la chute de certains acteurs comme Butagaz ou Mint Énergie qui ont fini par jeter l’éponge. Les mêmes éléments incitant Julien Tchernia, fondateur d’ekWateur à dire que :

Le sujet de la croissance est essentiel pour nous.

Julien Tchernia

Et d’ajouter :

Dans la fourniture d'énergie, c'est maintenant qu'il faut gagner des parts de marché, car EDF perd de sa superbe et on imagine que, comme dans les télécoms, les positions concurrentielles finiront par se figer.

Julien Tchernia

Ainsi, cet énergéticien estime que la course à la taille est désormais incontournable en notant que pour l’heure, les quelque 294 000 compteurs à son actif à fin 2020 sont loin du compte par rapport aux :

  • 12 millions d’Engie ;
  • 5 millions de Total Direct Énergie ;
  • 1,4 million d’ENI.

Et là encore, EDF n’est pas de la liste, alors qu’avec son tarif bleu, il détient 69% de part de marché. Ce qui explique l’objectif d’ekWateur d’atteindre la barre du million de compteurs d'ici à 2025 pour un chiffre d'affaires de 400 millions d'euros (87 millions à fin 2020).

L’introduction en Bourse comme stratégie principale

Dans le cadre de sa stratégie de croissance, ekWateur s’est positionné sur ce qu’il maîtrise le plus, le développement de l’énergie verte en espérant faire d’une pierre, deux coups en séduisant davantage de clientèle tout en œuvrant pour la réduction du taux d’émission de CO2. À Julien Tchernia d’ajouter :

Nous proposons à nos clients des kits solaires pour s'équiper en panneaux solaires et réduire leurs consommations ou encore des solutions d'effacement de consommation. La vente de ces services a vocation à être plus industrialisée et plus développée.

Julien Tchernia

Mais comme évoqué plus haut, cette éventualité n’est envisageable pour un acteur de sa catégorie que dans la mesure où sa taille en tant que fournisseur gagne en volume. Ainsi, sa stratégie principale pour y parvenir est de s’introduire à la Bourse de Paris qui devrait lui ouvrir la voie pour des levées de fonds de 40 à 50 millions qui serviront :

  • Pour plus de la moitié servira à améliorer sa force de frappe en marketing et communication ;
  • Pour le reste au développement de nouveaux services et au renforcement de sa structure.
Je compare les tarifs