Électricité : la Chine compte bien miser sur le nucléaire

centrale nucléaire

Comme tous les autres pays du monde concernés par le réchauffement climatique, la Chine cherche à s’affranchir des énergies fossiles et mise davantage sur la production d’électricité nucléaire. Récemment, le pays de Xi Jinping a multiplié les opérations visant à développer les infrastructures nécessaires à l’exploitation de cette technologie. La conception de plusieurs types de réacteurs est notamment au programme.

Une alternative à l’uranium

Lorsque les ménages procèdent à un comparatif électricité, ils s’intéressent au tarif et se soucient rarement du mode de production de l’énergie.

Malgré cette éventuelle indifférence, la Chine tient quand même à figurer parmi les bons élèves en ce qui concerne la préservation de l’environnement et l’abandon progressif des énergies fossiles. Les énergies éoliennes et solaires sont fortement exploitées, mais le pays met davantage l’accent sur le nucléaire.

Dans cette optique, elle souhaite pousser un peu plus loin l’exploitation du thorium. L’uranium faisant l’objet de nombreuses controverses, la Chine se rabat sur ce combustible.

Il faut savoir que le thorium était déjà exploité par le passé, mais il a été justement supplanté par l’uranium dans les années 60.

Aujourd’hui, le thorium semble avoir retrouvé ses lettres de noblesse et la Chine veut faire construire des réacteurs pour en tirer de l’énergie et ainsi augmenter ses capacités de production d’électricité propre. D’après les prévisions, le premier réacteur exploitant le thorium devrait être opérationnel d’ici 2030.

La Chine mise aussi sur les petits réacteurs

Important Même si l’enjeu est d’accroître les capacités de production d’électricité, la Chine va également accélérer le développement de petits réacteurs (SMR) qui ont l’avantage d’être plus faciles à déployer, notamment dans les régions les plus reculées.

À noter tout de même qu’avec une capacité de 125 mégawatts, un seul de ces réacteurs est capable de répondre aux besoins en électricité de plus de 500 000 foyers. La Chine en a commandé un nombre assez important auprès du constructeur CNNC.

Pour le moment, l’Empire du Milieu reste client du fournisseur français d’énergie EDF pour le réacteur EPR. Mais là encore, des efforts ont été déployés pour concevoir un grand réacteur 100 % chinois.

Je compare les tarifs