Au 1er rang européen pour la part des énergies vertes dans sa consommation d’électricité, l’Autriche entend renforcer sa position

éoliennes

Au 1er rang européen pour la part des énergies vertes dans sa consommation d’électricité, l’Autriche entend renforcer sa position. Pour s’en convaincre, il suffit de se concentrer sur le fait que le pays vient d’ajouter à sa liste de priorités un objectif ambitieux à atteindre en s’accordant jusqu’en 2030 pour s’assurer une production électrique 100% renouvelable.

En intégrant la loi « Pour une Autriche sans nucléaire » à sa Constitution en 1999, l’Autriche s’est placée au rang du premier pays européen à sortir du nucléaire. En dépassant la barre des 75% d’énergies propres dans son mix électrique, elle est actuellement positionnée sur la plus haute marche du podium des nations européennes accordant la faveur à l’énergie verte.

Une position que l’Autriche entend consolider selon les observateurs prenant en compte l’adoption d’une nouvelle loi qui devrait lui permettre d’accélérer ses pas vers la transition énergétique et ainsi faire de sa production d’électricité du 100% renouvelable d’ici 2030.

Place au 100% renouvelable

Comme susmentionnée, une estimation consommation electrique a permis de découvrir que dans ce domaine, l’Autriche intègre 75% d’énergies propres dans son mix électrique qui passera à 100% en 2030 selon les ambitions du pays.

Et puisqu’il est essentiellement question d’accorder la faveur à l’énergie renouvelable, la nation a prévu d’exploiter les différentes ressources en sa disposition. À savoir :

  • Le photovoltaïque qui assurera le gros de la production en passant de 1,4 à 12,4 TWh ;
  • La biomasse qui augmentera sa part à 25% pour fournir 5 TWh ;
  • L’hydroélectrique qui passera de 41,3 à 46,3 TWh ;
  • Les éoliennes qui délivreront 10 TWh d’électricité de plus pour atteindre la barre des 16,3 TWh.

Soit, au total 27 térawattheures (TWh) supplémentaires qui assureront l’approvisionnement en électricité verte sur l’ensemble du territoire à partir de 2030 selon les prévisions du gouvernement.

Le projet a obtenu son ticket d’entrée

Pour l’Autriche, la production d’électricité 100% renouvelable n’est plus un rêve. Simplement parce que ce projet a obtenu son ticket d’entrée pour lui permettre de se concrétiser, grâce à la loi EAG (Erneuerbaren-Ausbau-Gesetz) approuvée en mi-juillet par le Conseil fédéral.

À travers cet accord, l’EAG a obtenu le soutien nécessaire pour financer les investissements liés à ce tournant majeur de l’histoire du pays lui dédiant un budget de plus de 30 milliards d’euros. En parlant de financement, il faut d’ailleurs préciser que cette loi a prévu que les Autrichiens y prennent part d’une manière indirecte à travers un dispositif fiscal sous forme de taxes excluant cependant les 550 000 ménages les moins favorisés.

Aussi, l’Erneuerbaren-Ausbau-Gesetz s’est donné pour mission d’encourager les producteurs d’électricité à se ranger du côté de l’énergie verte en proposant des primes et des subventions qui seront allouées pour :

  • Les nouvelles infrastructures ;
  • La conversion de centrales ;
  • La création d’installations de stockage.

De quoi accélérer le processus selon le gouvernement qui entend favoriser le développement de nouvelles technologies comme la biométhanisation ou la production d’hydrogène vert qui sont encore peu connus sur le territoire.

Je compare les tarifs