Énergie : le gouvernement entend rebooster les certificats d’économie d’énergie

comparatif_energie

Le début de l’année 2022 est marqué par la diminution des travaux de rénovation énergétique aidés par le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Pour donner un coup de pouce à la filière, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures, en place à compter de septembre.

Dès septembre, une série de mesures relatives aux Certificats d’économies d’énergies (CEE), va être mise en place par le gouvernement. C’est ce qu’a annoncé Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique le 28 juillet. Le but ? Accélérer l’efficience énergétique des bâtiments et des logements, afin d’atteindre un objectif de réduction de nos consommations d’énergie sur le long terme.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des CEE en berne depuis plusieurs mois

Au titre des CEE, une aide est proposée aux propriétaires, bailleurs et locataires souhaitant effectuer des travaux d'économies d'énergie. Or, depuis quelques mois, ce dispositif rencontre des difficultés : primes réduites suite à la recrudescence d’arnaques à l’isolation et problème d’incitation auprès des fournisseurs d'énergie (Total, EDF, Leclerc).

En effet, ce sont les pouvoirs publics qui déterminent pour ces derniers un objectif pluriannuel d'économies d'énergie, converti en un montant de CEE. Or, de nombreuses entreprises l’ont dépassé, entraînant alors des stocks conséquents. Ce qui a par la suite baissé le pouvoir incitatif de l'objectif fixé sur la nouvelle période. Le cours des CEE a alors dégringolé, entraînant la chute des aides et des travaux commandés.

1 milliard et demi d’euros en plus dédiés à l’efficacité énergétique

Afin d’inciter de nouveau les énergéticiens à utiliser les CEE, le gouvernement a décidé d’ une hausse de 25% du niveau d’obligation des CEE. Ce qui le porte à 3100 TWhc, soit une augmentation de plus d’un milliard et demi d’euros par an, dédiée à l’efficacité énergétique.

Dès à présent, de nouvelles aides CEE sont mises en place dans le but de diminuer la consommation de fioul et de gaz. Le gouvernement annonce étendre son « coup de pouce chauffage » aux logements collectifs pour le raccordement à un réseau de chaleur, pour l’installation d’une pompe à chaleur collective à absorption ou d’une chaudière biomasse collective. Afin d’avoir une vue sur les prix, il est possible d’effectuer un comparatif énergie.

Enfin, des concertations seront lancées à la rentrée prochaine entre les différentes parties prenantes, pour mieux encadrer le prix des CEE et éviter que la situation actuelle ne vienne à se reproduire.

« Face à la crise énergétique actuelle et la nécessité d’accélérer, nous devons être au rendez-vous. Ces nouvelles mesures vont nous permettre de franchir un cap supplémentaire dans la lutte contre la précarité énergétique. De même, alors que 66% de la consommation d’énergie dans l’habitat est lié au chauffage, le coup de pouce que nous lançons aujourd’hui renforce l’accompagnement que nous proposons aux Français en matière de sobriété et d’efficacité énergétique tout en contribuant à réduire notre dépendance aux énergies fossiles », explique Agnès Pannier-Runacher.

Je compare les tarifs