Retour sur le site meilleurtaux.com

Débit internet : vers des vitesses toujours plus vertigineuses

Vue arrière d'un modem en gros plan

Au moment de comparer les différentes offres des fournisseurs d’accès internet, le ménage établit comme critères prédominants le prix, mais également la bande passante. Concernant ce dernier point, les scientifiques continuent de chercher les meilleures solutions pour proposer une connexion toujours plus rapide. L’University College de Londres a justement réalisé une prouesse hors du commun en battant le record du monde de débit.

Un record pour déterminer les meilleurs équipements à installer dans le futur

Difficile d’imaginer que lorsqu’un usager utilise un comparateur de box internet, un opérateur puisse lui proposer un débit de 178 Térabits par seconde.

Ce chiffre ne sort pas de nulle part. Il s’agit du résultat d’une expérience menée par l’University College de Londres (UCL). L’expérience en question avait pour but de battre le record du monde de vitesse en matière de débit internet et l’UCL a relevé le challenge haut la main.

Le précédent record, qui est l’œuvre de chercheurs japonais, a été dépassé de 20 %. À l’époque, la vitesse maximale s’établissait à 150 Térabits par seconde.

Une découverte doublement intéressante

Plus que la performance en matière de vitesse, la prouesse réalisée par l’université londonienne est aussi remarquable par sa mise en œuvre.

Alors que la découverte pourrait être la solution à la demande toujours croissante – que ce soit dans l’usage domestique, dans le domaine militaire ou encore dans la domotique –, elle n’est pas très coûteuse à mettre en place.

Important Les chercheurs se sont en effet appuyés sur le maillage existant du réseau de fibres optiques. Ce dernier va juste accueillir de nouveaux répétiteurs, un peu dans le genre de ce qui existe déjà, mais qui se révèlent beaucoup plus performants.

D’après les explications fournies, les signaux qui circulent à l’intérieur des fibres optiques sont absorbés au bout de quelques kilomètres de trajet. C’est alors que les répétiteurs entrent en action en dupliquant lesdits signaux pour qu’ils puissent être acheminés vers le répétiteur suivant et ainsi de suite.

Pour la nouvelle installation, l’UCL préconise un espacement réduit entre les répétiteurs, tout en augmentant la performance de ces derniers. En plus d’être des répétiteurs, ils joueront également le rôle d’amplificateurs.

Pour information, le remplacement d’un kilomètre de fibre optique peut aller jusqu’à plus de 450 000 livres. La transformation du répétiteur en amplificateur ne requiert que 16 000 livres.

Archives

2020
Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs