Retour sur le site meilleurtaux.com

L’exécutif veut redonner de l’élan aux certificats d’économie d’énergie

Elan certificat economie energie

Les autorités étatiques en charge de la transition écologique ont créé un mécanisme d’aide pour encourager les Français à adopter un système de chauffage à la fois efficace et peu énergivore. Plus d’un demi-million d’équipements respectueux de l’environnement devraient être installés d’ici l’année prochaine. Les primes à la rénovation thermique des bâtiments seront mises à contribution pour le financement du dispositif.

De nouvelles modalités

Cette mesure vient s’ajouter à MaPrimeRénov pour accélérer la rénovation énergétique des logements à travers l’isolation et les solutions de chauffage moins polluantes. D’ailleurs, grâce à un comparatif d’énergie, il est aujourd’hui facile de trouver des dispositifs plus écologiques que les chaudières fonctionnant avec des combustibles fossiles.

L’idée est de solliciter les certificats d’économie d’énergie, des primes distribuées par les fournisseurs d’énergie pour le remplacement de vieux équipements par des modèles plus propres.

Les modalités relatives à ce nouveau coup de pouce, à savoir le montant de l’aide accessible et les critères d’éligibilité, seront notamment soumises au Conseil supérieur de l’énergie d’ici fin septembre.

Les critères d’éligibilité

Important En vigueur depuis un an, les certificats d’économie d’énergie ont pour vocation d’encourager l’optimisation des performances énergétiques des bâtiments (isolation, chauffage peu gourmand en énergie ou écologique). Une enveloppe d’un milliard d’euros, à distribuer sous forme de CEE, est dédiée à l’isolation. L’objectif étant de financer en partie les travaux sur 600 000 logements d’ici 2021.

Les critères d’éligibilité aux CEE comprennent : les travaux entrepris doivent diminuer les émissions de carbone et les dépenses énergétiques de manière notable (+ de 55 % pour les particuliers et + de 35 % pour les bâtiments collectifs).

Enfin, l’octroi des primes est strictement réglementé. Il s’effectue uniquement à l’issue d’un audit énergétique réalisé par un bureau indépendant, et par des mandataires sélectionnés.

Depuis son lancement, ce dispositif a permis de financer plus de 1,2 million de travaux d’isolation, 400 000 installations de pompes à chaleur, pour un total de 451 millions d’euros de primes distribués.

À noter que les ménages aux revenus modestes peuvent cumuler cette aide avec d’autres dispositifs. Les travaux de rénovation énergétique des bâtiments tertiaires et des copropriétés sont par ailleurs éligibles aux CEE depuis la mi-2020.

Archives

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs