Économies d’énergie : revalorisation de la prime CEE pour l’installation d’une pompe à chaleur

Gros plan d'une ampoule à économie d'énergie et d'un graphique sur les billets de banque en euros

Depuis le 1er mars, la prime CEE destinée à financer l’installation d’une pompe à chaleur en remplacement d’une chaudière est fixée à 5 000 €. Cette aide s’applique à tous les ménages sans distinction de revenus, mais la PAC doit respecter certaines exigences pour être éligible.

La prime CEE pour l’achat d’une pompe à chaleur revalorisée à 5 000 €

Les certificats d’économies d’énergies ou CEE obligent les fournisseurs d’énergie à racheter les économies réalisées par les particuliers qui réduisent leur consommation en électricité.

Les CEE rachetés sont versés sous forme de prime accordée aux foyers revendeurs d’économies, dans le cadre de travaux de rénovation énergétique au sein d’un logement.

L’installation d’une pompe à chaleur (PAC) fait partie des travaux éligibles aux primes CEE, et le montant de l’aide accordée vient d’être revalorisé.

ImportantDepuis le 1er mars, la prime CEE destinée à financer l’installation d’une pompe à chaleur en replacement d’un ancien système énergivore a été revalorisée à 5 000 €. Cela correspond à une hausse de 2 500 € pour la majorité des ménages, et de 1 000 € pour les foyers modestes.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Les conditions à remplir pour bénéficier des nouvelles primes

La prime CEE est octroyée pour l’installation d’une PAC qui respecte les exigences suivantes :

  • remplacer une chaudière à charbon, à fioul ou à gaz ;
  • être de type eau-eau ou bien être intégrée à un dispositif solaire combiné ;
  • correspondre à la fiche standardisée BAR-TH-143 « Système solaire combiné » en France métropolitaine ;
  • présenter les surfaces de capteurs solaires et de volume de ballon d’eau chaude minimum exigés.

Une baisse de consommation significative sur le réseau électrique

La revalorisation de la prime CEE pour les pompes à chaleur s’inscrit dans un programme plus global d’efficacité énergétique. Et en parallèle, le gouvernement poursuit l’exécution du plan de sobriété énergétique. Les discussions avec les groupes de travail concernés ont ainsi repris.

Au cours des deux derniers trimestres, une baisse de -9 % de la consommation sur les réseaux électriques a été constatée. Le 2e acte du plan de sobriété vise à renforcer ces résultats, bien que les décisions relatives à ce plan n’aient pas encore été communiquées.

A retenir
  • Le gouvernement français offre des primes CEE pour aider les ménages à remplacer leurs anciennes chaudières au fioul, au gaz ou au charbon par des systèmes plus respectueux de l’environnement et à installer des pompes à chaleur.
  • Depuis le 1er mars 2023, la prime CEE pour l’installation de certaines PAC a été revalorisée à 5 000 € pour tous les ménages, sans distinction de revenus.
  • Le gouvernement a également lancé l’acte 2 du Plan de sobriété énergétique pour encourager les économies d’énergie et sortir des énergies fossiles.
  • Les détails des mesures prises dans les différents secteurs restent à préciser.
Je compare les offres