Engie veut céder sa branche de services multi-techniques rebaptisée « Equans »

locaux engie

Engie vient de renommer sa filiale de services multi-techniques regroupant de nombreux métiers (climatisation, chauffage et ventilation, électricité, numérique, mécanique, services généraux...). Désormais baptisée « Equans », cette branche est devenue une entité autonome depuis le 1er juillet dernier. Le groupe lance sa mise en vente en privilégiant la vente à un industriel, la cession à un fonds ou la mise en Bourse.

Dans le cadre de la stratégie de recentrage et simplification des activités

Catherine MacGregor, la directrice générale d’Engie, a récemment déclaré lors d’une conférence de presse que

Le groupe entame une nouvelle phase avec cette scission, en donnant l’opportunité à Equans de bénéficier de la création de valeur par le développement propre de ses activités.

Catherine MacGregor

Il faut dire que cette filiale est un leader dans son domaine avec 74 000 salariés, dont 26 000 en France, et un chiffre d’affaires de 12,5 milliards d’euros pour un bénéfice compris entre 350 et 450 millions d’euros en 2019.

Selon Jérôme Stubler qui a pris la direction d’Equans en début d’année,

La croissance annuelle de cette branche se situe entre +2 % et +6 %.

Catherine MacGregor

Si les porte-paroles de l’énergéticien français n’ont pas apporté de précision sur la date de la cession, certaines sources avancent que l’opération pourrait intervenir à partir du début de l’année 2021.

Les potentiels repreneurs intéressés par cette mise en vente tablent sur une valorisation d’environ 5 milliards d’euros.

Bon savoir : Le médiateur national de l’énergie a déclaré avoir reçu 294 plaintes de clients liées au démarchage abusif de leurs fournisseurs d’énergie en 2020. Selon le médiateur, 22 % d’entre elles provenaient des consommateurs inscrits chez Engie.

Ces statistiques peu flatteuses pour Engie risquent ainsi d’encourager ses clients à résilier leur contrat et à utiliser un comparateur énergie pour trouver d’autres fournisseurs alternatifs plus fiables et plus respectueux des « bonnes pratiques ».

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des engagements sociaux en vue

La vente de cette entité suscite de l’inquiétude auprès du personnel et de l’État qui est actionnaire du groupe. Pour apaiser les éventuelles tensions, Engie promet d’être attentif à l’aspect social.

Dans un premier temps, le groupe prévoirait de conserver une partie du capital. Il sera demandé aux futurs repreneurs de maintenir l’emploi en Europe pendant au moins deux ans et de ne programmer aucune cession de gros actifs au cours de cette même période.

Important Les représentants du personnel ont formulé des engagements sociaux ambitieux comme la conservation d’une action de préférence au capital d’Equans par l’État pour que celui-ci puisse mettre son véto sur les décisions mettant en péril l’avenir des salariés.

Toutefois, cette revendication n’a pas été abordée avec les représentants étatiques, d’après Catherine MacGregor.

Je compare les tarifs