Cdiscount dévoile son propre plan de sobriété énergétique

comparatif_energie

Le 6 octobre, le gouvernement a présenté un plan sobriété qui implique les collectivités, le secteur public et tous les acteurs économiques. Le même jour, Cdiscount annonce son propre programme de réduction de la consommation d'énergie. Le géant du e-commerce français ne lésine pas sur les moyens pour atteindre ses objectifs.

Dans le sillage du plan de sobriété du gouvernement, les entreprises du numérique ont tenu à apporter leur contribution. Elles ont signé un « engagement sobriété énergétique », dont l'un des objectifs principaux consiste à consommer 10 % d'énergie en moins d'ici 2023.

L’État compte beaucoup sur la contribution de ce secteur, qui représente près de 10 % de la consommation électrique nationale et 3 à 4 % des rejets de gaz à effet de serre. Pour montrer l'exemple, Cdiscount a élaboré un programme de sobriété plus contraignant et plus ambitieux que ce qui est demandé aux entreprises du numérique.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un engagement inévitable dans un secteur particulièrement énergivore

Selon le dernier comparatif énergie des entreprises du numérique, la consommation électrique de Cdiscount s'élève à 16 400 MWh en 2019, ce qui représente un peu plus du double de la consommation annuelle de la Tour Eiffel. Le volume d'électrons utilisés par la compagnie augmente de 9 % chaque année, si l'on se fie aux estimations du Shift Project. Une grande partie de cette croissance est attribuée aux :

  • Bureaux ;
  • Serveurs ;
  • Datacenters.

L'économie d'énergie constitue une priorité pour Cdiscount et pour toutes les entreprises du numérique. Son plan de sobriété présenté récemment n'est donc pas une surprise. En revanche, les mesures annoncées par le site d'e-commerce vont au-delà de l'engagement demandé par l’État.

Pour Cdiscount, l'enjeu du programme de sobriété réside avant tout dans la réduction de la consommation d'énergie, afin de soulager le réseau et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Cet effort cache aussi des motifs financiers. Depuis un an, les prix exorbitants du gaz et de l'électricité pèsent lourd sur le bilan des acteurs économiques. La réduction de la consommation permet ainsi de maîtriser les coûts de fonctionnement.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un objectif doublé par rapport au plan gouvernemental

À la différence du plan sobriété du gouvernement, Cdiscount vise une réduction de sa consommation d'énergie de 21 % d'ici fin 2023. Le groupe bordelais affirme avoir abaissé ses consommations de 13,5 % entre 2019 et 2021. Ces économies ont été obtenues grâce à l'installation d'éclairages LED dans les bureaux et les entrepôts logistiques. L'entreprise a aussi investi dans des systèmes de récupération de la chaleur des serveurs, pour alimenter le chauffage des entrepôts.

Cdiscount continuera dans cette voie, en optimisant l'efficacité énergétique de ses datacenters. L'e-commerçant prévoit notamment de paramétrer les images et les cookies, afin de moins solliciter les serveurs. Dans les bureaux, l'entreprise instaurera une organisation hybride, marquée par la fermeture de ses bâtiments un jour par semaine.

Les bâtiments du groupe seront ainsi fermés tous les vendredis. Pendant l'hiver, le chauffage des locaux sera plafonné à 19°C, conformément aux recommandations de l'Ademe. Pour les entrepôts, Cdiscount s'engage à couper les machines à emballage les plus énergivores et utiliser moins de charriots durant les périodes de grande tension sur le réseau.

Je compare les offres