Bercy demande des tarifs énergétiques raisonnables pour les PME

comparatif_energie

Les ménages ne sont pas les seuls à subir de plein fouet l’explosion des prix de l’électricité et du gaz. Le secteur industriel et les entreprises souffrent aussi de la situation. Pour épargner ces acteurs essentiels de l’économie française, Bruno Le Maire met la pression sur les fournisseurs d’énergie.

Les PME occupent une place centrale dans le tissu économique régional et national. Selon les données du ministère de l’Économie et des Finances, la France compte près de 4 millions de petites et moyennes entreprises en 2019, soit 99,8 % de toutes les entreprises enregistrées légalement. Ces structures représentent 48,5 % de l’emploi salarié et apportent 42,6 % de la valeur ajoutée au niveau national. La protection et la sauvegarde de ces acteurs clés en pleine crise énergétique sont donc vitales – et compliquées en même temps. Conscient de l’impact limité des aides allouées aux PME, Bercy veut activer d’autres leviers, comme la limitation des factures d’énergie par les fournisseurs.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Une charte de bonne conduite approuvée par les énergéticiens

L’objectif premier de la rencontre avec les énergéticiens consiste à établir un code de conduite clair, par lequel les fournisseurs s’engagent à fournir des contrats d’approvisionnement raisonnables aux PME. La signature de cette charte s’est révélée nécessaire au vu de la situation économique des entreprises et des dérives de certains fournisseurs. Certains électriciens facturent le mégawattheure livré aux entreprises entre 600 euros et 700 euros, alors que les prix anticipés sur un comparatif énergie tournent autour de 200 euros à 300 euros. Pour Bruno le Maire, ces pratiques sont inacceptables.

ImportantÀ l’évidence, le message de Bercy est passé, puisque les fournisseurs d’énergie ont signé la charte proposée par le gouvernement.

Dans l’accord en question, les énergéticiens s’engagent à accorder des facilités de paiement aux PME et aux collectivités locales qui ont des difficultés financières. Les fournisseurs ont aussi accepté de proposer au moins un contrat d’approvisionnement aux collectivités et aux entreprises qui en font la demande.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des prix de production plafonnés pour tous les électriciens

Au sortir de la réunion, Bruno Le Maire s’est montré satisfait de la coopération des fournisseurs d’énergie. Ce coup de main est apprécié à un moment où les entreprises européennes s’exposent à un risque imminent d’arrêts d’activité et de pertes de production, selon les avertissements de l’organisation BusinessEurope. L’engagement des énergéticiens à fournir de l’électricité à un prix raisonnable empêchera peut-être, ou au pire, retardera la faillite de centaines de PME vulnérables à la flambée des coûts de l’énergie.

Le ministre de l’Économie a profité de son entrevue avec les énergéticiens pour officialiser le plafonnement des prix de production. Cette mesure fait partie des propositions validées par tous les ministres de l’Énergie de l’UE lors de leur réunion du 30 septembre dernier. En France, cette limitation concernera tous les producteurs, y compris les compagnies qui opèrent des centrales à charbon, des réacteurs nucléaires ou des centrales solaires/éoliennes. Le prix de production sera plafonné à 180 euros/MWh. L’État récupèrera les surprofits au-delà de cette limite, afin de financer les aides à l’énergie prévues pour les entreprises et les ménages.

Je compare les offres