L’Allemagne prépare sa population aux coupures d’électricité cet hiver

Femme dans l’obscurité complète retenant une bougie pour étudier une boîte de fusible à la maison pendant une panne de courant.

Dépendante du gaz russe, l’Allemagne est particulièrement affectée par la crise énergétique actuelle. Malgré l’accord de solidarité réciproque conclu avec la France, le pays risque toujours de subir des coupures de courant importantes cet hiver. Cette situation étant inédite depuis des décennies, l’État entraîne déjà la population à affronter des températures glaciales sans électricité.

Cet hiver, des délestages tournants pourraient être organisés par RTE durant les pics de consommation en soirée, afin de soulager le réseau. La faible disponibilité du nucléaire risque de réduire significativement la production électrique au moins jusqu’en février. L’Allemagne fait face à un problème encore plus inquiétant : 43,8 % de son électricité proviennent des combustibles fossiles, dont le :

  • Charbon ;
  • Fioul ;
  • Gaz naturel.

Or, ces ressources coûtent cher et les énergéticiens prévoient de modérer leur utilisation. Le gestionnaire du réseau devra alors procéder à des coupures de courant plus ou moins longues.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un possible rationnement du gaz dans certains lands

Avant le début du conflit en Ukraine, l’Allemagne achète plus de la moitié de ses besoins en gaz en Russie. Le pays a réduit son exposition en quelques mois, le gaz russe représentant désormais moins de 35 % de ses importations énergétiques. Sur un comparatif énergie, cet apport semble insignifiant. Pourtant, par rapport aux besoins énormes de l’industrie outre-Rhin, ces achats sont d’une importance cruciale. Le pays reste ainsi vulnérable à une éventuelle coupure de l’approvisionnement russe, une menace répétée à maintes reprises par Moscou.

ImportantL’arrêt des livraisons russes aura un impact énorme sur l’organisation du système énergétique allemand.

ImportantL’agence nationale du réseau se prépare au pire : en cas d’hiver très froid et de suspension des importations de gaz russe, elle sera dans l’obligation de rationner le gaz.

Les dirigeants conservent malgré tout un peu d’espoir. L’automne 2022 s’est révélé plus chaud que d’habitude et a permis d’économiser d’importants volumes de gaz pour le chauffage. L’Allemagne a aussi réussi à remplir ses stocks stratégiques, en important d’énormes quantités de GNL depuis les États-Unis et auprès d’autres fournisseurs.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des formations aux bons réflexes en cas de coupures

Toujours est-il que les responsables allemands n’écartent aucune possibilité. Le risque de délestage est toujours présent. Pour préparer les habitants des grandes villes, l’Agence fédérale pour le Secours technique organise des formations sur les bons gestes à adopter en cas de coupures d’électricité. Les séances d’entraînement sont gratuites.

Près de Berlin, des dizaines de citoyens ont déjà participé à cette initiative de la Technisches Hilfswerk. Le cours enseigne les bases des techniques de survie dans le froid et comporte des simulations d’évacuation d’urgence dans le noir. L’idée de la formation est simple : aider les Allemands à se préparer mentalement et physiquement à un hiver sans électricité.

Je compare les offres