La Chine mise sur le charbon pour compenser la pénurie d’énergie

Chine charbon pénurie énergie

Confrontée à une crise énergétique d’une ampleur inattendue, la Chine a été contrainte d’accroître sa production de charbon en plus des importations en provenance d’Australie. Cette décision contraste avec les engagements du président Xi Jinping concernant la lutte contre le réchauffement climatique.

Des solutions pour répondre à une forte demande dans un contexte de pénurie

La Chine subit de graves pénuries d’électricité aux conséquences lourdes pour les ménages, les entreprises et l’économie en général. Des coupures de courant ont frappé les régions nord et est, et de nombreuses usines de fabrication de produits high-tech ont été contraintes à l’arrêt ou à la réduction de leur activité. « D’autres secteurs clés tels que l’industrie alimentaire sont également menacés », déclarent les autorités.

Afin de répondre à une demande en hausse dans un contexte de faiblesse de l’offre, le pays a repris les importations de charbon au départ l’Australie, suspendues depuis environ un an pour cause de tensions commerciales. Des centaines de tonnes du combustible ont ainsi été livrées en septembre, mais ces cargaisons n’ont apparemment pas suffi.

D’autres mesures drastiques ont été prises. Un rapport du « Securities Times » révèle que

72 centrales situées en Mongolie Intérieure ont reçu l’ordre d’ajouter 100 millions de tonnes à leurs volumes habituels.

Cette capacité supplémentaire déployée correspond à 10 % des quantités produites chaque année par cette région (environ un milliard de tonnes l’an dernier), l’une des plus importantes de Chine.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des mesures urgentes contrastant avec les engagements sur le front du climat

Important Au total, en 2020, l’Empire du Milieu a produit 3,9 milliards de tonnes, et une hausse est attendue en 2021.

La situation et les récentes décisions prises par le gouvernement sont en contradiction avec ses promesses sur le plan écologique. Xi Jinping avait en effet fixé la date limite d’atteinte du pic des émissions de carbone à 2030 et s’était engagé à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2060 et à cesser d’apporter des financements aux centrales à charbon à l’étranger, sachant que la part de ce combustible dans le mix énergétique est supérieure à 50 %.

Ces résolutions avaient été saluées par la communauté internationale et la deuxième puissance mondiale prépare sa participation à la COP26, qui doit se tenir en novembre prochain à Glasgow. Mais tenir ses objectifs de décarbonation est aujourd’hui relégué au second plan. La priorité, à court terme, est d’assurer l’approvisionnement en électricité des foyers et des secteurs essentiels pour soutenir la relance après-Covid.

Important En Europe aussi, le déséquilibre entre l’offre et la demande d’énergie frappe plusieurs pays, dont la France.

Par peur d’une facture exorbitante cet hiver, de nombreux ménages commencent à réduire leur consommation et réfléchissent à un changement de fournisseur énergie.

Un comparatif énergie en ligne est recommandé pour trouver la formule adaptée à ses besoins au meilleur prix.

Je compare les tarifs