Le nucléaire est-il une énergie propre ? Le débat perdure

Nucléaire énergie propre

Dans l’imaginaire collectif, le nucléaire est associé à la bombe atomique, ou encore aux catastrophes comme celle de Fukushima. Si bien que bon nombre d’associations militent aujourd’hui pour l’abandon total de cette source d’énergie. Mais le nucléaire est-il vraiment néfaste à l’environnement ? Certains scientifiques, preuves à l’appui, maintiennent que non et pensent même que l’abandon du nucléaire serait une erreur.

Une demande accrue que les énergies renouvelables ne pourront pas combler

Certes, en France comme ailleurs, des efforts considérables ont été fournis afin de développer les parcs éoliens et solaires.

Mais s’il est effectivement impératif de se débarrasser des combustibles fossiles, les énergies renouvelables pourront-elles combler les besoins actuels et futurs en électricité ?

Le doute est permis, à l’heure de la révolution numérique (pour les entreprises) et l’avènement des véhicules électriques, pour ne prendre que ceux-ci en exemple.

ImportantLa capacité encore limitée des énergies renouvelables tient dans le fait que les éoliennes ainsi que les panneaux solaires dépendent de facteurs très aléatoires, en l’occurrence les conditions climatiques. Ceci rend la production d’électricité via ces énergies difficilement pilotable et donc compliquée à optimiser.

Le nucléaire est-il vraiment nocif pour l’environnement ?

Même si le débat sur la dangerosité du nucléaire n’est toujours pas clos, certains pays, dont la France, ont procédé à la fermeture progressive de leurs centrales nucléaires.

Mais de nombreuses études scientifiques tendent à prouver que, contrairement à ce que peut penser la majorité et après recours à un comparateur énergie, il apparait que le nucléaire est bel et bien une énergie propre.

ImportantMieux encore, son empreinte carbone serait inférieure à celle de l’éolienne, avec une capacité de production largement plus importante.

Si bien que nombre de climatologues et d’économistes plaident aujourd’hui en faveur du nucléaire et exhortent le gouvernement à ne pas faire une croix dessus.

Il faudra seulement veiller à ce que les catastrophes comme celle de Fukushima ne se reproduisent pas. Cela passe par une surveillance accrue des sites et une inspection minutieuse et régulière des installations.

Il est également à rappeler que les déchets nucléaires sont recyclés à hauteur de 96 % en étant transformés et réutilisés dans la production d’électricité.

Les éléments hautement radioactifs ne représentent qu’une part infime, à savoir 0,2 % des déchets non réinjectés dans le système.

Je compare les tarifs