Électricité : la Chine accélère dans le nucléaire civil

Une centrale nucléaire avec deux cheminées.

Sur fond de tension avec les États-Unis, la Chine annonce qu’elle compte accélérer son programme électronucléaire, dans le but de faire face à la demande grandissante des industries et des particuliers en matière d’électricité, mais également dans le cadre de la « transition énergétique » et l’abandon de l’exploitation des énergies fossiles.

Des ambitions qu’elle devra probablement réaliser sans la plupart de ses partenaires historiques

Actuellement, outre la Russie qui demeure un allié fidèle, les autres pays partenaires de la Chine s’interrogent sur certains de ses agissements et n’écartent pas l’éventualité de se désolidariser du pays de Xi Jinping.

De ce fait, l’ambitieux projet nucléaire de la Chine pourrait ne pas bénéficier du soutien de ses partenaires historiques, quand bien même l’intention serait noble.

Le numéro un et rien d’autre !

Comme avec la plupart des secteurs d’activité, la Chine veut être l’acteur le plus important dans la production de l’électricité verte, et en particulier celle tirée du nucléaire.

Pour réaliser ses ambitions, elle se donne les moyens, à en juger par les 8 réacteurs qu’elle compte construire chaque année à partir de 2025.

Pour information, à l’heure actuelle, elle en construit 4 annuellement. 48 réacteurs sont aujourd’hui opérationnels, dont un installé à Taishan depuis l’année dernière.

Important Ces 48 réacteurs fournissent seulement 5 % des besoins de la population et des entreprises en électricité, le pays étant encore très dépendant de l’énergie fossile (en charge de 68 % des besoins).

À contre-courant des autres pays

L’urgence environnementale concerne tous les pays du monde. Mais l’approche adoptée pour la transition énergétique diffère d’un pays à l’autre.

À l’heure où les pays occidentaux cherchent à se détacher progressivement du nucléaire et à se tourner plutôt vers l’énergie solaire ou éolienne, la Chine, elle, ne jure que par le nucléaire.

D’ailleurs, la Chine veut s’inspirer des expériences de ces pays pour mener à bien son projet, notamment les erreurs qu’ils ont pu commettre.

Les industries d’abord, les ménages ensuite

En cas de réussite du projet, l’électricité produite ira en priorité vers les industries du pays. Mais il devrait y en avoir assez pour que les ménages puissent aussi profiter des retombées. Pour ces derniers, l’intérêt sera de faire baisser la facture.

En recourant à un comparateur d’énergie, ils espèrent trouver les tarifs les plus abordables et l’électricité produite via le nucléaire pourrait être cette énergie low cost.

Je compare les tarifs