Le premier réacteur à fusion nucléaire fonctionne

Fonctionnement premier réacteur nucléaire

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, la Chine a mis au point un réacteur à fusion nucléaire en vue de produire une énergie à faible bilan carbone. La mise en marche du dispositif a été un succès. Encore au stade expérimental, il s’agit de la technologie la plus aboutie en matière de fusion nucléaire.

Une énergie infinie, à bas carbone

L’économie du pays le plus pollueur au monde s’est construite sur les énergies fossiles. Encore aujourd’hui, la Chine continue de bâtir des centrales électriques au charbon pour répondre à ses besoins en énergie.

En même temps, le pays cherche à diversifier ses sources d’énergie. C’est d’ailleurs le plus grand investisseur au monde en ce qui concerne les énergies renouvelables.

Le pays a développé une technologie de pointe pour produire des énergies propres. Ses recherches sur la fusion nucléaire ont particulièrement bien avancé. Un procédé décrit comme l’énergie du futur.

ImportantEn effet, il est considéré comme une source d’énergie infinie, à l’instar du soleil, qui ne génère aucun déchet ni gaz à effet de serre.

Baptisé Tokamak HL-2M, ce réacteur à fusion nucléaire est implanté dans la province du Sichuan. C’est une chambre de confinement magnétique capable de produire une chaleur pouvant faire fondre des noyaux atomiques.

L’intensité de la chaleur fournie par ce réacteur lui a notamment valu le surnom de « Soleil artificiel ». En effet, la température qu’il génère peut atteindre 150 millions de degrés Celsius. Ce qui correspond à dix fois la chaleur du soleil.

Au stade expérimental

Le réacteur est encore en phase de test. Il représente néanmoins un important appui technique dans la contribution chinoise au projet international Iter qui conduit des expériences autour des réacteurs à fusion.

ImportantDans le cadre de ce projet, la France est à pied d’œuvre depuis juillet pour construire un réacteur à fusion à Saint-Paul-lès-Durance. Un travail de géant qui est prévu s’achever en 2025. Les premiers tests seront effectués peu après.

Le principe de la fusion nucléaire intéresse le monde de la recherche depuis des années. De multiples essais de réalisation de chambres de confinement magnétique ont été réalisés depuis le temps de l’URSS.

Des expériences ont été menées aussi bien en Europe, aux USA, au Japon et même en Corée du Sud. Cette technologie s’oppose notamment à la fission atomique, le principe actuellement exploité dans les centrales nucléaires.

À noter qu’après un comparatif d’énergie, il s’avère qu’à masse égale, la fusion nucléaire génère quatre fois plus d’énergie qu’une réaction de fission.

Je compare les tarifs