Les fournisseurs d’énergie historiques français en retard dans la course aux énergies renouvelables

Retard fournisseur énergie historique energie renouvelable

Tous les grands acteurs de l’énergie se sont lancés dans la course aux énergies renouvelables et fixé des objectifs ambitieux. Comparés aux autres grands groupes du secteur, les fournisseurs historiques français sont en retard dans cette course, mais l’annonce des prochaines réorganisations de leurs activités va contribuer à stimuler leur croissance dans ce domaine.

Si Engie envisage d’augmenter ses capacités de production de 3 GW par an, EDF se limite à seulement à 1,5 GW. Selon les experts de l’énergie, même dans l’Hexagone, le géant de l’électricité français ne profite pas du meilleur positionnement dans le secteur de l’énergie verte.

Des efforts importants sont nécessaires dans les énergies solaire et éolienne

Les capacités importantes de production d’énergie verte affichées par les deux groupes l’année dernière (32,3 GW pour EDF et 19,5 GW pour Engie) sont dues aux barrages hydrauliques. Pour les autres sources d’énergie (solaire et éolienne), des efforts importants sont nécessaires pour combler les retards.

Il est vrai que de nombreux projets sont actuellement en chantier, mais il est impératif d’accélérer la croissance du solaire et de l’éolien si la France veut atteindre ses objectifs renouvelables.

Pour sa part, EDF vise une capacité de production de 50 GW d’énergie verte en 2030, mais les investisseurs dénoncent la faible croissance du groupe dans ce secteur.

De leur côté, les consommateurs commencent à s’intéresser aux offres d’énergie verte, d’autant plus que les tarifs tendent à régresser à cause de la forte concurrence sur le marché.

À l’aide de notre comparatif énergie, il est facile d’accéder aux offres les plus avantageuses.

La situation pourrait évoluer plus rapidement que prévu

Depuis l’annonce de la réorganisation des activités d’EDF et d’Engie, leurs titres ont bondi sur les marchés boursiers. Les deux groupes pourront ainsi bientôt procéder à l’augmentation de leur capital respectif et investir davantage dans l’éolien et le solaire.

La situation pourrait donc évoluer plus rapidement que prévu et les deux géants français pourraient bénéficier d’un meilleur positionnement sur le marché de l’énergie verte.

ImportantSelon certains experts, pour l’heure, Neoen et Voltalia sont les acteurs français qui occupent les premières places dans la course.

Je compare les tarifs