Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Aujourd'hui

Demain

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Comparez, simulez et trouvez le fournisseur d'énergie

qui correspond à vos besoins

Je découvre les offres

Augmentation EDF : tout comprendre

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 17 février 2023 .
Temps de lecture : 12 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.

Augmentation EDF

Cette dernière décennie, la facture d’électricité des Français n’a cessé d’augmenter. La principale raison avancée pour cette hausse est l’accroissement des frais d’exploitation de la compagnie EDF. L’électricité n’est pas la seule énergie touchée par une augmentation des prix. Gaz naturel et pétrole sont également affectés et la hausse s’est accentuée depuis 2021. Dans ce dossier, nous vous proposons d’en apprendre davantage sur l’augmentation des tarifs d’EDF. Nous reviendrons en détail sur les récentes envolées des prix sur le marché européen, les causes de cette hausse tarifaire et aborderons également ce qui est prévu pour 2023.

Hausse d'éléctricité EDF: l'essentiel à retenir

Le prix de l’électricité augmente partout sur le marché européen. Pour faire limiter l’impact du prix de plus en plus élevé de l’énergie sur le pouvoir d’achat des Français, le gouvernement a mis en place fin 2021 un bouclier tarifaire. Cette mesure a permis de limiter l’augmentation du prix de l’électricité en 2022 à une hausse unique de 4% au mois de février. Sans le bouclier, le tarif réglementé EDF aurait augmenté de 44,5 %.

En fin d’année 2022, le bouclier tarifaire a été reconduit par Élisabeth Borne pour 2023. Mais en concédant tout de même une augmentation de 15 % sur le prix du kWh d’électricité au tarif réglementé d’EDF prévue pour le 1er février 2023.

Si cette augmentation EDF va entraîner une majoration des factures à hauteur de 20 € par mois en moyenne, sans le bouclier tarifaire, les ménages auraient dû débourser 180 € de plus tous les mois pour leur consommation d’électricité.

Qui décide de l’augmentation des tarifs EDF ?

En France, c’est la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui est responsable de déterminer le prix du kWh d’électricité pour le tarif réglementé d’EDF. Généralement, il est révisé 2 fois par an (en février puis en août). L’augmentation EDF est conditionnée par plusieurs facteurs tels que les taxes et contributions sur l’électricité, le cours de l’énergie sur le marché de gros et également les coûts de production et de transport de l’électricité.

Si la CRE émet des propositions concernant le tarif de l’électricité, l’État dispose de 3 mois pour contester. En fin d’année 2021, la CRE avait proposé une augmentation à hauteur de 44,5% du tarif réglementé EDF. Jean Castex alors Premier ministre à ce moment-là avait décidé de bloquer l’augmentation à 4% avec l’instauration du bouclier tarifaire.

Pourquoi une augmentation EDF chaque année ?

Pour mieux comprendre la hausse des factures d’électricité EDF, il faut se concentrer sur le fournisseur historique d’électricité en France. En effet, ce dernier a investi 200 milliards dans le secteur de la production nucléaire. Cependant, la décision gouvernementale concernant l’arrêt de production de ce type d’énergie le pénalise. EDF est également tenue de maintenir et d’entretenir ses installations nucléaires. L’accumulation de ces dépenses l’amène donc à revoir ses prix à la hausse.

Mais même en augmentant ses tarifs EDF ne parvient pas à faire de bénéfices. La raison principale des problèmes financiers du fournisseur historique d’électricité en France est l’ARENH. Il s’agit de l’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique. Cette mesure gouvernementale permet aux fournisseurs alternatifs d’électricité de s’approvisionner en électricité produite par les centrales nucléaires à un prix régulé (très faible) et pour des volumes qui dépendent de la consommation du portefeuille client de chaque fournisseur.

Bon à savoirRappelons que le financement de fonctionnement et d’entretien des centrales revient intégralement à EDF. Pour faire simple, l’ARENH force EDF à revendre à ses concurrents fournisseurs alternatifs un volume d’électricité que ses centrales produisent à un tarif préférentiel entraînant des pertes.

C’est ce qui rend les fournisseurs alternatifs aussi compétitifs. L’ouverture du marché à la concurrence a eu pour conséquence directe chez EDF la perte de nombreux clients (plus de 100 000 par mois) et l’obligation de brader sa production d’électricité à ses concurrents qui étaient en mesure de proposer des tarifs du kWh particulièrement bas. La Commission de Régulation de l’Énergie a récemment ouvert une enquête à l’encontre du fournisseur alternatif OHM Énergie en suspicion de son abus d’ARENH en pleine crise énergétique. Le fournisseur achète l’électricité à bas coût et la revend avec une très grosse marge aux particuliers.

D’autres facteurs expliquent l’accroissement des frais payés en électricité par les Français. En seulement 2 ans, les marchés de gros ont notamment doublé leurs tarifs. L’émergence de nombreux prestataires produisant de l’énergie verte explique ce point. Pourtant, le coût de sa production étant plus élevé, les prix ont été répercutés sur les factures d’électricité. De même, le montant final du réacteur pressurisé européen (EPR) d’EDF s’est révélé plus cher que prévu. Ainsi, pour amortir son investissement, le fournisseur a augmenté ses factures.

Les taxes gouvernementales sur l’électricité participent également à sa hausse. De plus, le parc de production actuel a besoin d’entretien et de rénovation. Ces travaux nécessitent un budget qui sera tiré des factures réglées par les consommateurs. Il faut savoir que le réseau de distribution français a également besoin de rénovation et d’entretien. Pour assurer leur modernisation, une augmentation récurrente de la facture d’électricité est donc nécessaire.

Quelle a été l’origine de l’augmentation EDF ?

Cela fait plus de 10 ans que le prix de l’électricité augmente. Les causes et origines de cette augmentation constante sont nombreuses. On peut par exemple citer l’ouverture du marché à la concurrence, la décision gouvernementale de fermer des centrales nucléaires et de ne pas effectuer l’entretien de celles qui restaient ouvertes. D’autres facteurs sont venus intensifier un marché de l’énergie déjà tendu.

Pourquoi ma facture EDF a augmenté ?

Vous avez constaté une augmentation de votre facture EDF ces derniers mois ? C’est normal et vous êtes loin d’être seul dans ce cas. Comme nous l’avons annoncé précédemment, le tarif réglementé d’EDF a subi une augmentation de 15 % au 1er février 2023. Ce n’est pas sans conséquence sur le montant des factures d’électricité.

Plusieurs raisons et évènements simultanés ont entraîné la hausse des prix de l’énergie en Europe :

  • Demande mondiale qui augmente
  • Le rebond économique qui a marqué la sortie de crise sanitaire a provoqué une très forte hausse de la consommation énergétique mondiale. Lors de la reprise d’activité, la demande en énergie s’est subitement démultipliée. Le prix des énergies répond à la loi de l’offre et de la demande. Avec plus une demande qui grandit plus vite que d’offre, les prix ont littéralement explosé.

  • Guerre en Ukraine
  • L’attaque de la Russie sur l’Ukraine et le conflit aux portes de l’Europe ont rendu les marchés du gaz naturel, du charbon et du pétrole particulièrement tendus à l’échelle de la planète. Comme le prix de l’électricité sur le marché européen est fortement influencé par les cours des énergies fossiles, cela a directement impacté le tarif du kWh en France. De plus, les sanctions imposées par l’UE à la Russie ont entraîné l’arrêt de l’approvisionnement en gaz russe qui était responsable de 40 % des acheminements en gaz naturel en France.

  • Très forte augmentation du cours du gaz
  • Notamment à cause de la guerre en Ukraine, le cours du gaz a augmenté de plus de 300% pendant l’année 2022. Le prix de l’électricité est indexé sur le cours de cette énergie fossile puisqu’il s’agit d’une source de production d’électricité très utilisée en Europe. Cette augmentation du prix du gaz a donc largement influencé le prix de l’électricité sur le marché européen.

  • Centrales nucléaires fermées
  • Le fournisseur d’énergie historique EDF a été sommé par l’État d’arrêter d’utiliser la plupart de ses réacteurs nucléaires dans les prochaines années. Cette décision fait partie des nombreux facteurs à l’origine de l’augmentation des factures d’électricité. De futures hausses sont donc encore à prévoir.

  • Centrales nucléaires en maintenance
  • Les centrales nucléaires nécessitent d’être correctement entretenues pour fonctionner en toute sécurité. Nous sommes dans une période où une partie du parc nucléaire français requiert une maintenance, et pour cela, l’arrêt de certaines centrales. La découverte d’un problème de corrosion a contraint plusieurs réacteurs à être stoppés jusqu’à ce que la tuyauterie soit réparée. Une situation dont l’issue est encore floue puisque les experts d’EDF disent ne pas savoir quand ils pourront refaire marcher les réacteurs concernés.

    Enfin, si vous avez constaté une augmentation de votre facture EDF, il faut également surveiller votre consommation. Pour cela, il convient de vérifier la quantité de kWh consommés sur votre dernière facture et en le comparant à celui de l’année précédente à la même période.

Quelles sont les précédentes augmentations EDF

En début d’année 2022, l’augmentation cumulée du prix du kWh du tarif réglementé HT depuis 2006 atteignait 53 %. Sans le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement en 2021, cette hausse aurait atteint 90 %. Ce n’est pas un secret, les ménages français déboursent de plus en plus d’argent dans le paiement de leurs factures énergétiques. Mais l’augmentation a été de plus en plus importante depuis la fin d’année 2018. Jusqu’à lors, le prix du kWh d’électricité avait augmenté de 26 % en 12 ans. Il a augmenté à nouveau de 26 % en seulement 4 ans.

Depuis février 2021, particuliers et professionnels ont déjà noté un accroissement de 6 % de leurs factures énergétiques. Et la tendance ne semble pas être prête à s’arrêter. Le 1er février 2023, une augmentation de 15 % est prévue. Il n’y a pas eu de hausse aussi importante d’un seul coup sur le prix de l’électricité depuis 1982.

Quelle augmentation EDF en 2023 ?

Le 14 septembre 2022, la Première ministre Élisabeth Borne a tenu une conférence de presse à propos de la crise énergétique. Elle y a notamment abordé l’importance de la sobriété afin d’éviter au maximum les risques de coupures en cas d’hiver très froid. Accompagnée par Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et d’Agnès Pannier-Runacher la Ministre de la Transition énergétique, la Première ministre a révélé la prolongation du bouclier tarifaire jusqu’à la fin de l’année 2023. En revanche, cette mesure s’accompagne d’une augmentation du tarif de l’électricité de 15 % à partir du 1er février 2023 pour les particuliers, les petites entreprises et les petites communes. D’après Élisabeth Borne, cette hausse du tarif de l’électricité va représenter une augmentation moyenne des factures à hauteur de 25 € par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz et 20 € par mois pour ceux qui se chauffent à l’électricité.

Le bouclier tarifaire ne concerne que le tarif réglementé d’EDF et pas les offres de marché des fournisseurs alternatifs dont la hausse des tarifs n’est pas plafonnée.

Quels sont les moyens de faire face à l’augmentation des tarifs EDF ?

Avec la hausse du prix de l’électricité, les ménages doivent prendre des mesures pour limiter l’impact sur leurs factures cette année et celles à venir. Jusqu’en 2021, il était souvent conseillé aux particuliers de quitter EDF et de souscrire à une offre de marché proposée par un fournisseur alternatif. En effet, ces offres présentaient des tarifs attractifs, moins chers que le tarif réglementé commercialisé par EDF. Mais depuis 2022, la situation a évolué. Les tarifs sur le marché de gros européen ne sont pas protégés par le bouclier tarifaire du gouvernement. Le prix du kWh des offres disponibles à la souscription chez de nombreux fournisseurs alternatifs a littéralement explosé.

Attirés par la perspective de payer moins cher, beaucoup de Français ont souscrit à ces offres des concurrents d’EDF. Les témoignages de factures qui triplent voire quadruplent se multiplient ces derniers mois. La crise énergétique a forcé les fournisseurs alternatifs à augmenter leurs tarifs. Voici quelques solutions pour éviter au maximum que l’augmentation des prix de l’électricité ne se répercute sur vos factures.

  • Réduire la consommation
  • Le terme de sobriété est employé à outrance dans les médias et par la classe politique. Il s’agit pourtant d’une solution efficace pour les ménages qui souhaitent limiter le montant de leurs factures énergétiques. Il convient alors de partir à la chasse au gaspillage énergétique chez vous. En commençant par le thermostat de votre chauffage. Il est possible de réaliser des économies d’énergies à hauteur de 7 % pour chaque degré de moins. Si vous aviez l’habitude de fixer votre chauffage à 21°C et que vous le passez à 19°C, vous pourrez alors limiter la hausse de votre facture de 14 %. Pensez également à débrancher tous les appareils inutilisés, à réduire le chauffage lorsque vous vous absentez et à utiliser vos appareils électroménagers avec les programmes économiques.

  • Choisir une offre protégée par le bouclier tarifaire
  • Si ce n’est pas encore le cas, il est recommandé de souscrire à une offre protégée par le bouclier tarifaire. En effet, même si le tarif réglementé de l’électricité augmentera en 2023, sa hausse est moindre comparé à certains tarifs de fournisseurs alternatifs. Les particuliers qui ont souscrit à des offres de marché à prix fixe qui arrivent à expiration vont voir le tarif du kWh de leur contrat être multiplié par 3 ou plus.

  • Comparer les prix pour trouver l’offre la plus adaptée
  • Avant de vous engager auprès d’un fournisseur, quel qu’il soit, il est important de comparer les prix pour s’assurer que vous bénéficiez du meilleur tarif du moment. Le comparateur Meilleurtaux Énergie tient compte de vos habitudes de consommation et des équipements de votre logement pour vous proposer les offres qui répondent le mieux à vos besoins. L’algorithme mettra en avant le contrat qui représente les meilleures perspectives d’économies sur le montant des factures.

Les prix de l’électricité en 2023 ?

Le prix de l’électricité en 2023 dépend comme toujours de l’offre à laquelle vous décidez de souscrire. Voici les grilles tarifaires d’EDF à jour en janvier 2023 :

Prix électricité 2023 EDF Tarif Bleu Option Base

Puissance du compteur

Abonnement annuel (€/an) TTC

Prix du kWh (€/kWh) TTC

Heures Pleines

Heures Creuses

6 kVA

144,32 €

0,1841 €

0,1470 €

9 kVA

183,63 €

0,1841 €

0,1470 €

12 kVA

221,81 €

0,1841 €

0,1470 €

15 kVA

258,98 €

0,1841 €

0,1470 €

18 kVA

294,25 €

0,1841 €

0,1470 €

24 kVA

360,61 €

0,1841 €

0,1470 €

30 kVA

428,27 €

0,1841 €

0,1470 €

36 kVA

494,92 €

0,1841 €

0,1470 €

Foire aux Questions sur l'augmentation EDF

Quand sera la prochaine augmentation EDF ?

La prochaine révision des tarifs réglementés de l’électricité sera le 1er février 2023. Après cela, le gouvernement s’est engagé à ce qu’il n’y ait pas d’autre augmentation EDF en 2023.

Quelles augmentations EDF prévues pour dans 10 ans ?

Si le prix de l’électricité suit la trajectoire qu’il a depuis les 20 dernières années, il est fort probable pour que l’augmentation du tarif du kWh soit d’au moins 50 % d’ici à 2030. Cela signifie une augmentation de 3 à 5% par an. Il est très difficile de se prononcer avec exactitude sur ce qu’il va advenir à moyen terme.

La crise énergétique est dépendante de facteurs multiples comme la géopolitique et le climat. Les dernières années ont montré que le prix de l’électricité était particulièrement volatil et qu’il pouvait très fortement augmenter rapidement.

Quel fournisseur d’électricité choisir pour limiter l’augmentation EDF ?

Les experts ont longtemps préconisé de souscrire à une offre de marché chez un fournisseur alternatif pour faire face à l’augmentation constante des prix de l’électricité chez EDF. Si cela était valable un temps, la crise énergétique a démontré que les fournisseurs alternatifs ne sont pas nécessairement une solution fiable pour se protéger contre la hausse des prix. Il n’y a donc pas de fournisseur idéal pour cela. Le plus judicieux reste de comparer les prix et de souscrire aux offres qui répondent le mieux aux besoins du consommateur.

Quelles sont les alternatives aux tarifs réglementés d’EDF ?

EDF est le fournisseur d’électricité historique en France. Il propose le tarif réglementé ainsi que différentes offres qui peuvent être intéressantes selon vos besoins.

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, de nombreux autres acteurs sont en mesure de proposer des contrats d’électricité. Il s’agit des fournisseurs alternatifs. Leurs prix ne sont pas régis par la CRE et sont donc fixés librement par chaque fournisseur. Il peut s’agir d’une alternative intéressante aux tarifs réglementés si vous trouvez un contrat avec un meilleur tarif au kWh.

favicon

Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres