Retour sur le site meilleurtaux.com

Les ménages encore abonnés au TRV gaz devront compter quelques centimes de plus à leur facture de septembre

gros plan sur une plaque de cuisson au gaz allumée.

Les ménages encore abonnés au contrat de gaz d’Engie devront compter quelques centimes de plus à leur facture de septembre. La raison en est qu’après la légère hausse détectée en août, une nouvelle augmentation tarifaire a été annoncée par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) en ce qui concerne l’offre Tarif Réglementé.

En effectuant un comparatif gaz, les foyers encore rattachés aux tarifs réglementés de vente d’Engie se sont sans doute aperçus que dernièrement, l’heure n’est plus à la tendance baissière des prix affichée depuis début 2019 puisque le système a décidé d’inverser la machine depuis août avec une croissance moyenne de 1,3 %.

Et aux dernières nouvelles, tout indique que les ménages devraient s’attendre à voir leur facture s’alourdir encore de quelques centimes en septembre selon la décision de la Commission de Régulation de l’Énergie motivée par différents éléments, essentiellement par le mécanisme de lissage mis en place par les pouvoirs publics.

Après la chute, l’ascension puis le retour à la case départ

Pour mémoire, le prix du TRV gaz est sur une tendance baissière depuis janvier 2019. Tout cela pour dire que depuis plus d’un an, les ménages encore liés à ce type de contrat auprès d’Engie se sont habitués à voir leur facture s’alléger presque à chaque mois notamment, grâce à :

  • L’effondrement des cours mondiaux porté par l’augmentation de la production mondiale de gaz, tirée vers le haut par l’exploitation des gaz de schiste à grande échelle aux États-Unis ;
  • La succession d’hivers particulièrement doux.

Résultat, ces derniers ont cumulé une baisse de près de 25 % durant une longue période qui s’est achevée récemment quand la CRE a décidé d’y mettre un terme en appliquant une hausse de 1,3 % en août 2020. Le début de la fin de la chute puisqu’une nouvelle décision a été prise par la Commission annonçant une autre augmentation tarifaire pour septembre en précisant que le système devrait emprunter cette voie durant l’hiver avant d’ajouter que :

Inversement, il faut s’attendre à une baisse des tarifs réglementés du gaz dès le retour des beaux jours.

Ainsi, une croissance de 0,6 % est prévue pour la rentrée, mais puisqu’il s’agit d’une moyenne, il serait judicieux de préciser qu’en fonction de l’usage, ce surcroit serait respectivement de 0,2 %, de 0,4 % et de 0,7 % pour la cuisson, l’eau chaude et le chauffage.

À noter qu’en tant que barème de référence, les TRV gaz d’Engie, avec cette tendance haussière, ne manqueront pas d’influencer les fournisseurs appliquant les tarifs des offres dites de marché qui seraient amenés à revoir leur grille tarifaire.

Une décision inscrite dans la coutume

Cette décision de la CRE de revoir à la hausse les TRV gaz n’est plus un scoop pour les Français qui ont désormais pour coutume de voir les tarifs s’élever à l’approche de l’automne sachant que l’évolution du prix de cette source d’énergie varie en fonction des saisons.

Dans cette optique, il serait d’ailleurs utile de rappeler qu’en cette période, le tarif est influencé par la croissance au niveau de la demande étant donné que notamment en Europe, le gaz pour le chauffage est fortement sollicité par rapport en été dès que la température commence à baisser.

Tout cela pour dire que ce déséquilibre tire à la hausse les cours mondiaux de cette ressource que pour en limiter les effets sur le portefeuille des ménages, les pouvoirs publics ont mis sur pied un mécanisme de lissage en se fixant pour objectif :

  • D’anticiper les hausses du prix dès la fin de l’été pour éviter les croissances trop brutales une fois l’hiver arrivé ; 
  • D’éviter que les factures de gaz des Français ne fassent l’effet yoyo d’une saison à l’autre.

Archives

2020
Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs