L’Europe souhaite diviser par deux ses émissions de CO2 d’ici 2030

Division émissions CO2 par deux europe

Le parlement européen a approuvé la loi climat. Ce texte matérialise les engagements pris par les dirigeants des pays européens pour lutter contre le réchauffement climatique dans le cadre de l’accord de Paris. Le continent vise notamment une réduction de 60 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici la fin de la décennie.

S’attendre à d’importants changements

Pour parvenir à la neutralité climatique en 2050, l’Europe entend réduire de manière significative ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Cette décision entraînera inévitablement d’importants changements dans le quotidien des citoyens compte tenu des mesures qui devront être mises en œuvre pour atteindre les objectifs fixés.

Au cours des prochaines années, les observateurs anticipent une forte augmentation du nombre de travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements. La réduction des passoires thermiques figure en effet parmi les priorités européennes. C’est même l’un des domaines clés de la lutte contre le réchauffement climatique.

Important Pour cause, le bâtiment est très énergivore. À titre d’illustration, en France, il représente plus de 40 % de la consommation d’énergie du pays et se trouve à l’origine de plus d’une centaine de tonnes d’émissions de CO2.

Beaucoup de travaux de rénovation

Le nombre de rénovations de logements est ainsi appelé à croître (isolation des bâtiments, installations de chaudières...) et ce, d’autant plus que les prix des combustibles fossiles vont augmenter.

Les ménages chercheront ainsi un moyen de réduire leur facture énergétique. Ils seront par exemple bien inspirés de recourir à un comparatif énergie pour trouver le fournisseur de gaz ou d’électricité le plus compétitif du marché.

Les aides mises en œuvre par les gouvernements pour soutenir la rénovation thermique contribueront par ailleurs à cette forte hausse des travaux. Même scénario pour les chaudières, les observateurs s’attendent à une multiplication des remplacements du système de chauffage.

En outre, les campagnes de sensibilisation destinées à encourager les ménages à réduire leur consommation énergétique vont s’intensifier. Les citoyens seront conviés à utiliser des appareils électroménagers plus économiques et plus performants (frigos, lave-linge, machines à laver, etc.).

Avec la démocratisation du réseau 5G, les technologies permettant de gérer de manière automatisée l’ensemble des équipements de la maison seront plus présentes dans le quotidien des ménages. Les consommateurs pourront surveiller et contrôler de près leur dépense en énergie.

Je compare les tarifs