Retour sur le site meilleurtaux.com

La 5G consommera moins d’énergie que la 4G, mais pas dans l’immédiat

Consommation énergie 4G pas immediat

La 5G consommera moins d’énergie que la 4G, mais pas dans l’immédiat. C’est le point positif que l’on pourrait tirer du récent débat porté essentiellement sur cette nouvelle technologie très prometteuse en matière de débit internet, mais qui fait poser des questions sur les impacts environnementaux et énergétiques de son usage.

L’utilisation de la 5G et ses impacts, c’est sur ce sujet que s’est focalisé le débat porté sur le déploiement de ce réseau de cinquième génération de téléphonie mobile dans l’Hexagone.

C’est ce qui a permis de découvrir que grâce à un comparatif internet, les intervenants sont du même avis sur le fait que cette nouvelle technologie sera nettement plus performante que la 4G en matière de débit.

Mais il faut dire que c’est l’unique élément sur lequel leur point de vue concorde puisqu’il a fallu que ces derniers portent un regard sur l’impact énergétique du système pour que leur vision s’éparpille. Une situation qui a cependant permis de prendre conscience qu’avec un peu d’effort, la 5G pourrait réduire d’une façon considérable sa consommation d’énergie.

Les avis divergent, mais…

Pour les intervenants à ce débat, une chose est certaine en ce qui concerne la 5G, elle est la garantie d’un meilleur débit. Ce qui est déjà un point positif, sauf que ce ne soit pas le cas en ce qui concerne la consommation d’énergie liée à son utilisation où les avis divergent.

D’un côté, il y a ceux qui pensent qu’elle sera moins énergivore que la 4G comme pour le cas notamment des pouvoirs publics si l’on croit le secrétaire d’État au numérique Cédric O faisant valoir que :

Il faut être très clair, la 5G, c’est plus de débit, mais moins de consommation énergétique. Pour la même utilisation, elle consomme dix à vingt fois moins que la 4G.

Ce qui n’est pourtant pas du point de vue des autres participants à l’instar du président de Bouygues Telecom soulignant que :

Après la première année de déploiement, la consommation énergétique de tous les opérateurs affichera une augmentation importante.

Ce, en prenant compte de différents éléments comme :

  • L’installation de nouveaux sites augmentant le nombre des antennes qui feront progresser la consommation d’énergie ;
  • Les dépenses d’énergie supplémentaire liées à la production et l’importation des appareils téléphoniques adaptés à la 5G augmentant par la même occasion à hauteur de 30 à 50% le niveau de pollution.

… Il possible de réduire les dépenses d’énergie

Il est certes évident que les avis sont partagés concernant les dépenses d’énergie liées à l’usage de la 5G. Toutefois, ce débat a aussi permis de constater qu’il est possible d’en réduire la consommation selon les opérateurs télécoms et les équipementiers affirmant que :

Cette technologie sera à terme moins énergivore que la 4G.

Ce, en mettant sur pied différentes stratégies comme :

  • L’utilisation des antennes intelligentes dites Massive MIMO (Multiple-Input Multiple-Output) ;
  • La généralisation des modes de veille profonde ;
  • Les travaux de pédagogie et d’accompagnement sur les usages clients ;
  • La mise en veille ou la mutualisation des box Internet ;
  • L’extinction des anciennes générations mobiles 2G et 3G toujours consommatrices d’électricité.

Soit, autant de possibilités qui ont permis à un responsable de chez Orange de dire que :

Une fois la technologie 5G arrivée à maturité, à l’horizon 2025, la consommation énergétique par gigabit transporté sera divisée par dix par rapport à la 4G, puis par 20 en 2030.
Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs