La vitesse moyenne de l’internet haut débit dans le monde a plus que doublé entre 2019 et 2020

smartphone

La vitesse moyenne de l’internet haut débit dans le monde a plus que doublé en 2019 et 2020. C’est l’une des dernières nouvelles concernant le système selon Worldwide broadband speed league dans un rapport récent traitant le sujet. Celui démontrant que dans ce domaine, de nouveaux records ont été établis.

Dernièrement, Worldwide broadband speed league s’est donné pour mission de suivre de près l’évolution de la fibre optique à travers le monde en concentrant son regard sur les acteurs concernés qu’il s’agisse de fournisseur internet ou de chercheur.

À travers ses investigations, ce cabinet d’étude a ainsi démontré que la performance est bien au rendez-vous en ce qui concerne la vitesse moyenne d’internet haut débit qui a fait un bond considérable sur la période de 2019 à 2020 notamment, grâce aux efforts de certains pays.

L’occasion permettant également à l’organisme de découvrir que cette prouesse est vouée à s’améliorer davantage, grâce au nouveau record établi par les scientifiques du NICT au Japon.

La moyenne mondiale s’est nettement améliorée

Dans son rapport, Worldwide broadband a fait savoir que la fibre optique a fait un bond considérable dans ses progrès en matière de vitesse de transfert de données. Ce, en précisant qu’entre 2019 et 2020, un nouveau record a été établi en dépassant le double des performances enregistrées sur les saisons précédentes.

Dans les détails, les chercheurs ont ainsi démontré que cette prouesse a été essentiellement portée par les territoires dans lesquels la progression a été plus qu’encourageante en faisant allusion à l’Amérique du Nord et à l’Europe occidentale qui dominent le classement avec les USA en 14ème position.

Pour ce qui est de la France qui ambitionne de devenir l’un des pays les mieux équipés au monde dans ce domaine, le classement est pour l’heure au 19ème rang pour ainsi dire que les FAI opérant sur le territoire ont encore du chemin à faire pour se retrouver dans le top 10, malgré le plus de 1 milliard d’euros investis chaque année.

Quoi qu’il en soit, la nation peut d’ores et déjà de figurer dans la liste des plus performants contrairement à celles de l’Amérique du Sud, de l’Asie, du Proche-Orient et du continent africain où les vitesses de réseaux sont les plus faibles.

Le système pourrait faire mieux

En affichant le double de la vitesse moyenne mondiale établie sur la période d’avant 2019, la fibre optique a certes effectué un bond considérable dans son évolution. Mais d’après les auteurs de ce rapport, le système pourrait faire mieux. Ce, étant donné qu’un nouveau record a été établi au Japon, grâce à l’Institut national des technologies de l’information et des communications (NICT).

À travers leurs recherches, les scientifiques rattachés au NICT sont effet parvenu à frôler la barre des 319 térabits (Tb) par seconde en téléchargement. Un véritable exploit selon Worldwide broadband qui, à travers un comparatif internet, a découvert que cette performance :

  • Est environ 7,6 millions de fois plus rapide que les 42 mégabits par seconde de la vitesse Internet domestique moyenne enregistrée aux USA ;
  • Représente le double du record mondial établi en août 2020 par une équipe de chercheurs britanniques et japonais.

Une avancée majeure selon les chercheurs de NICT faisant remarquer que cette fibre nouvelle génération servira de levier pour accélérer l’avènement de la 5G en expliquant que dans un futur proche :

L’utilisation de ces fibres futuristes permettra la transmission pratique de données à haut débit et contribueront à la réalisation du système de communication dorsal qui est nécessaire pour la diffusion de nouveaux services de communication au-delà de la 5G.
Je compare les tarifs