Netgem multiplie ses chances de renforcer sa position sur le pétillant marché britannique du divertissement connecté

couple sur internet

Netgem vient de multiplier ses chances de renforcer sa position sur le pétillant marché britannique du divertissement connecté. Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard sur le nouveau contrat qu’il vient de signer auprès de TalkTalk qui se dresse en tête de liste des acteurs majeurs au Royaume-Uni.

Dans l’Hexagone, Netgem se fait connaître en tant que fournisseur internet et de services de vidéos à la demande, mais également en tant que spécialiste de la télévision numérique terrestre et des décodeurs de télévision IP. En ce qui concerne ses activités à l’international, il faut aussi rappeler qu’il est reconnu en Finlande et en Grande-Bretagne dans le domaine du divertissement connecté.

À ce propos, cet opérateur a fait savoir qu’après deux années de présence au Royaume-Uni, l’opportunité qu’il attendait a fini par se présenter en faisant allusion à la signature d’un contrat avec TalkTalk qui lui permettra de renforcer significativement sa position sur le marché britannique.

L’opportunité s’est finalement présentée

Comme susmentionné, Netgem est présent sur le marché à forte croissance du divertissement connecté du Royaume-Uni depuis deux ans en proposant ses solutions de télévision par internet (IPTV) auprès d’une quinzaine d’acteurs fibre sans faire trop de vague dans son développement. Ce, pour la simple raison que jusqu’ici, ses clients sont principalement composés d’entreprises de petite taille.

Mais cette époque est désormais révolue puisque l’enseigne vient d’annoncer l’existence d’un contrat la nouant avec un FAI d’envergure nationale selon les observateurs le qualifiant parfois de « Free britannique » en se basant sur deux indicateurs majeurs :

  • Son réseau couvre 96% de la population britannique ;
  • Son service est disponible auprès de 4,2 millions d’utilisateurs.

Ainsi, l’opportunité de renforcer sa position dans cet univers s’est finalement présenté pour Netgem qui, à travers un modèle d’affaires « Content-as-a-Service » permettra à TalkTalk d’utiliser sa plateforme de divertissement multi-écrans pour le lancement de « TalkTalk 4K », un service TV de nouvelle génération.

Des avantages à la clé

D’après Mathias Hautefort, Netgem ne trouvera que des avantages à travers ce contrat signé auprès de TalkTalk qui, selon ce responsable :

Devrait contribuer à un accroissement très significatif de l’activité de Netgem sur le marché britannique, sur lequel la firme s’est lancée il y a deux ans.

Mathias Hautefort

Ce directeur général de Netgem a même ajouté que :

La signature TalkTalk, c’est un beau client dans l’absolu et cela montre que notre modèle fonctionne et pas seulement sur les opérateurs de taille moyenne. Ce nouveau client de premier plan démontre la pertinence du positionnement B2B2C unique de Netgem sur le marché en forte croissance du divertissement connecté.

Mathias Hautefort

Un énorme bond en avant pour l’enseigne qui peut actuellement se targuer d’avoir les atouts de séduction nécessaires pour attirer des clients de poids.

Ainsi, la croissance du groupe français dans cette partie de l’Europe est assurée d’autant que ce contrat lui permettra de générer des revenus récurrents dès cette année et notamment à partir de 2022. En ce sens, M. Hautefort a fait savoir que cette avancée majeure effectuée avec Talk Talk apportera à Netgem un certain équilibre en matière de rendements entre ses trois zones d’implantation que sont la France, la Finlande et le Royaume-Uni.

Je compare les tarifs