Le déploiement de la fibre optique d’Orange passe à travers l’accélération du démantèlement de son réseau cuivre

Fibre optique orange

Face à une demande croissante pour la fibre optique, les principaux FAI (fournisseurs d’accès internet) en France sont contraints de se lancer dans une course à qui parmi eux parviendra à obtenir la meilleure part du marché. À fond dans cette compétition, Orange a choisi d’accélérer les choses en se fixant un nouvel objectif.

Vainqueur d’un comparatif internet visant à découvrir le service le plus performant, la fibre optique n’a de cesse de séduire un plus grand nombre de Français ces dernières années et principalement depuis la crise sanitaire. Ce qui est loin d’être le cas pour le réseau cuivre qui a bien fait de montrer des signes de faiblesse face à une clientèle de plus en plus exigeante.

Raison pour laquelle, les FAI se sont donné pour mission de basculer vers cette offre nouvelle génération. Orange est de la partie et tout indique même que cet opérateur a prévu de passer la vitesse supérieure dans cette ruée en accélérant le démantèlement de son réseau cuivre.

En route pour l’extinction

Pour mémoire, Orange a annoncé en 2020 que l’abandon de son réseau cuivre ADSL est prévu pour 2030 et qu’une feuille de route était déjà mise en place pour le démantèlement progressif de plusieurs milliers de câbles répartis sur l’ensemble du territoire.

Aux dernières nouvelles, l’on constate ainsi que l’opérateur est en route pour l’extinction de ce service désormais jugé désuet pour satisfaire les besoins de la clientèle. C’est du moins, ce qu’a fait savoir Nicolas Guérin, Secrétaire général du groupe profitant de la conférence de l’Arcep sur les territoires connectés qui s’est tenu récemment pour annoncer que :

Nous avons l’ambition de fermer d’ici la fin de l’année 2021 10 millions de foyers.

Nicolas Guérin

Ce, en ajoutant qu’un nouveau plan sera publié dans les jours à venir pour un démantèlement échelonné sur la période de 2021 à 2030 en faisant valoir que :

Actuellement, il y a un total de quatre tests de démantèlement des lignes. Il faut une expérimentation sur une ville plus grande, sans doute en Île-de-France. Il en faut aussi sur des villes où il y a des RIP, en Outre-mer et dans des zones où il y a plus d’entreprises.

En attendant, les ménages peuvent d’ores et déjà s’attendre à la suspension définitive de la commercialisation des abonnements ADSL qui est prévue pour 2023.

Un avantage pour la fibre optique

Pour Orange, tout comme pour les autres opérateurs à l’instar de Free, de SFR ou de Bouygues Télécom, l’arrêt de l’exploitation du réseau cuivre fait partie des stratégies adoptées pour donner l’avantage à la fibre optique.

ImportantAinsi, l’extinction du réseau cuivre pour les 10 millions de foyers susmentionnés est pour Orange une manière d’accélérer la cadence tout en profitant de l’occasion pour rattraper son retard suite à la récente pénurie de poteaux avec laquelle l’opérateur était confronté.

Après tout, l’on pourrait dire que l’enseigne n’a pas tout à fait le choix face à une demande croissante pour l’abonnement à internet à très haut débit. Dans ce sens, il serait d’ailleurs utile de rappeler que la France compte actuellement plus de 10 millions d’abonnés à la fibre optique et beaucoup d’autres attendent leur tour ne serait-ce que d’énumérer les clients d’Orange qui devront prendre leur mal en patience jusqu’en 2023, l’année prévue par le FAI pour l’arrêt définitif de la commercialisation de l’ADSL.

Archives

Je compare les tarifs