Asie-Pacifique : déploiement d’un nouveau câble internet sous-marin par Google et Facebook

cable internet

Afin de mieux répondre aux demandes et attentes du marché pour le haut débit ou la 5G, le déploiement de nouveaux câbles internet sous-marins devient impératif. Le dernier projet en date, lancé par Google et Facebook, est dénommé Apricot, porte sur un câble sous-marin de 12 000 kilomètres d’une capacité de 190 Tb/s (térabits par seconde).

Un partenariat inédit

Si Starlink, l’entreprise d’Elon Musk spécialisée dans l’internet par satellite continue de renforcer son offre un peu partout dans le monde, Google et Facebook, en bons partenaires, ont annoncé officiellement le lancement du projet Apricot, un nouveau câble internet sous-marin d’une longueur de 12 000 kilomètres.

Important Celui-ci devrait être opérationnel d’ici 2024, et améliorera l’accès à internet dans la zone Asie-Pacifique, où la demande en haut débit ne cesse de croitre.

En pratique, il reliera Singapour, le Japon, l’île de Guam, les Philippines, Taïwan et l’Indonésie. Une bande passante de plus de 190 Tb/s devrait être disponible selon un test débit réalisé.

Le projet n’a pas été chiffré publiquement. Mais la demande croissante en internet haut débit, en 5G et 4G, dans cette région promet d’ores et déjà un très bon retour d’investissement.

Déjà en mars 2021, Google et Facebook avaient annoncé la mise en place d’un autre câble sous-marin baptisé Echo, reliant les États-Unis et Singapour en passant par l’île de Guam et l’Indonésie. De son côté, la firme de Menlo Park s’est engagée dans le lancement du câble Bifrost, qui suit le même tracé. Le géant de Mountain View, quant à lui, a déjà investi dans 18 projets de câbles sous-marins déployés dans différents pays.

Selon Bloomberg, Facebook et Google auraient, à l’heure actuelle, investi dans 80 % des projets de câbles sous-marins transatlantiques.

Un marché très concurrentiel

Google, dans une récente publication, a démontré que

Les câbles, comme Apricot, Echo et Bifrost, garantiront aux usagers asiatiques un temps d’attente très réduit, une plus grande bande passante et une meilleure connectivité entre l’Asie du Sud-Est, l’Asie du Nord et les États-Unis.

Amazon et Microsoft ont aussi investi dans des projets similaires. Dernièrement, selon Reuters, la plateforme de Jeff Bezos, en partenariat avec Facebook, aurait demandé l’autorisation du gouvernement américain pour le déploiement d’un nouveau câble sous-marin entre la Californie et les Philippines.

Je compare les tarifs