Le rôle de la 5G dans la préservation de l’environnement

 1169145460

Lancée en 2019, la 5G est aujourd’hui utilisée par des centaines de millions de personnes, et devrait en équiper trois milliards à l’horizon 2025. Il fait l’objet de nombreuses rumeurs concernant sa nocivité pour les humains. Pourtant, certains experts attribuent à cette technologie un rôle dans la réduction de l’empreinte carbone du secteur.

La 5G est moins énergivore et moins polluante que la 4G

ImportantLa 5G est moins énergivore que la précédente du fait de sa rapidité 100 fois plus importante prouvée par tous les tests de débit et de sa plus grande fiabilité, permise par une latence plus faible et des fonctionnalités supplémentaires.

Ainsi, Ericsson et Telefónica annoncent des économies d’énergie atteignant 23 % permises par le passage à la 5G en Espagne et jusqu’à 10 % au Brésil.

Huawei évoque en outre la possibilité d’allouer les ressources de manière plus intelligente afin d’accroître l’efficacité énergétique des réseaux mobiles du fait d’une capacité accrue et d’une moindre latence. La puissance de la 5G permet de rationaliser les processus non seulement dans le domaine de la téléphonie, mais aussi dans l’industrie, le transport, la santé, l’agriculture, l’éducation, etc.

La 5G est par ailleurs moins polluante grâce à ses tours dont les émissions de CO2 sont inférieures de 80 % à celles de la 4G. Leurs coûts d’exploitation sont également abaissés de 33 %, les composants électroniques produisant de la chaleur étant moins nombreux.

L’efficacité de la 5G passe par un couplage avec d’autres technologies

ImportantPour contribuer pleinement à la minimisation de la consommation en énergie des réseaux, la 5G doit être combinée à des technologies comme l’intelligence artificielle pour l’analyse prédictive, les objets connectés (IoT) et l’infonuagique.

Les applications sont variées :

  • En milieu urbain, les capteurs en 5G aident à mesurer la pollution générée par les véhicules. Les flux de circulation sont revus en conséquence, limitant la congestion et augmentant la qualité de l’air.
  • Le gaspillage d’eau est évité grâce à la détection précoce des fuites dans les canalisations par les capteurs et leur réparation rapide.
  • Dans les bâtiments (résidentiel, tertiaire), l’IoT permet aux équipements de fonctionner de manière autonome. L’allumage et l’extinction automatiques lors des périodes d’inutilisation contribuent à la performance énergétique de l’ensemble.

Ces différents aspects, qui sont par ailleurs appelés à se développer avec l’essor de la connectivité 5G, font de ce réseau un potentiel allié de taille pour la protection de l’environnement.

Je compare les tarifs