Un nouveau chapitre s’ouvre pour Iliad qui va redevenir une entreprise non cotée

Femme utilisant le smartphone

Dans un communiqué récent, Xavier Niel a fait part d’une nouvelle concernant Iliad. Celle faisant valoir qu’un nouveau chapitre s’ouvre pour cette partie cotée en bourse de Free, grâce à une offre d’achat publique (OPA) qui devrait la ramener au statut d’entreprise non cotée après plus de deux décennies d’évolution sur le marché boursier.

Après la banque en ligne Boursorama et le groupe de télécoms et de médias français Altice, c’est maintenant le tour du fournisseur internet Free d’amorcer sa sortie des marchés boursiers. Du moins, en ce qui concerne Iliad, sa filiale cotée sur Euronext Paris qui se prépare à redevenir une société non cotée.

C’est la nouvelle annoncée par Xavier Niel, son fondateur affirmant ses intentions de procéder à une offre d’achat publique pour faire sortir l’entreprise de cet univers. Un choix qui s’explique essentiellement à travers la mise en place d’une nouvelle stratégie de développement d’Iliad selon ce responsable lui réservant un ambitieux dessein.

Une nouvelle page s’ouvre pour Iliad

Détenant 70,63% du capital et 78,67% des droits de vote dans Iliad, Xavier Niel est bien placé pour dire que cette branche cotée sur Euronext Paris de Free se prépare à vivre un nouveau chapitre de son histoire. Ce, en précisant qu’après plus de deux décennies d’évolution sur le marché boursier, l’entreprise va bientôt en sortir. À cet entrepreneur d’ajouter :

J’ai fondé Iliad en 1999 et je suis très fier du parcours du Groupe et de la valeur créée pour tous les actionnaires.

Xavier Niel

Dans les détails, ce responsable a fait savoir que ce choix s’inscrit dans la stratégie du groupe en soulignant que :

La nouvelle phase de développement d’Iliad exige des transformations rapides et des investissements significatifs.

Xavier Niel

Et de préciser que l’objectif principal est de faire d’Iliad :

Un leader des télécommunications en Europe.

Xavier Niel

La sortie en bourse pour commencer

Pour Xavier Niel, la stratégie de développement et de transformation d’Iliad passe à travers sa sortie en bourse expliquant le choix de cet homme d’affaires de lancer une offre d’achat publique de 3,1 milliards d’euros pour le rachat des actions cotées en bourse des actionnaires y détenant une part élevée à 30%.

Soit, à un prix bien plus élevé que le cours de l’action plafonné à 113 euros (au même niveau que ceux d’août 2012) le jour de cette annonce, étant donné que cette OPA propose d’acheter à 180 euros l’unité. Une offre plutôt bien reçue par le conseil d’administration d’Iliad faisant savoir dans un communiqué que :

Le projet d’offre publique simplifiée est accueilli favorablement et à l’unanimité.

De quoi donner le sourire aux actionnaires qui ont vu le poids de l’action Iliad dégringoler à hauteur de 47% depuis 2017. En ce sens, il faut d’ailleurs rappeler qu’avant cet effondrement, le groupe affichait l’une des meilleures performances de son histoire en dépassant la barre des 230 euros à la date du 26 mai 2017 après celle de 2016, de 2015 et de 2014.

Je compare les tarifs