Retour sur le site meilleurtaux.com

Des chercheurs ont uni leurs forces et ont permis à Internet de multiplier son débit maximal d’une façon phénoménale

Personne travaillant sur son ordinateur avec un cerveau en relief qui s'affiche en surexposition sur l'écran d'ordinateur.

Des chercheurs britanniques et japonais ont récemment fait une découverte qui ne manquerait pas de donner le sourire aux internautes pour les années à venir. En unissant leurs forces, ces derniers sont en effet parvenus à décupler d’une façon phénoménale le débit maximal d’Internet en développant une nouvelle technologie basée sur la fibre optique.

Le monde d’Internet vient de faire un pas de géant dans son développement en se propulsant loin dans le futur. Du moins, si l’on tient compte du fait que le système a, une fois de plus, enregistré un nouveau record de vitesse ramenant à l’âge de pierre les meilleures performances enregistrées jusqu’ici.

En unissant leur savoir-faire, des chercheurs britanniques et japonais, sont en effet parvenus à dépasser de plus de 170 000 fois les débits internet les plus rapides du moment en mettant sur pied une technologie innovante apportant de légères modifications au système de transit de données sur les réseaux fibres optiques.

Tous les records sont pulvérisés

À travers un comparatif internet, les internautes pourront désormais découvrir qu’en matière de débit, rien ne peut égaler la fibre optique. Ce, depuis que des chercheurs de l’UCL (University College London) au Royaume-Uni et de Xtera et de KDDI Research au Japon ont fait une découverte révolutionnant le système pour lui permettre de pulvériser tous les records de vitesse enregistrés jusqu’ici.

Ainsi, il serait utile de rappeler que le monde pouvait se targuer de voir les connexions les plus rapides disponibles pour les particuliers s’élever à :

  • 400 Gb/s, grâce au puissant réseau ESnet du département de l'énergie américain ;
  • 44 Tb/s, grâce à la puce photonique développée en Australie ;
  • 150 Tb/s obtenus récemment par une équipe de chercheurs japonais.

D’excellentes performances qui sont maintenant totalement dépassées face à cette dernière découverte affichant 178 térabits par seconde (Tb/s) à son actif pour représenter un débit estimé à 17 800 fois plus rapide lui permettant ainsi de se projeter très loin devant face aux autres.

Aussi, il faut préciser qu’il ne s’agit pas là de la seule bonne nouvelle si l’on regarde du côté de la bande passante qui, par la même occasion, a été relevée à 16,8 THz, alors que dans ce domaine, les meilleures prouesses sur l’ensemble des réseaux sont plafonnées à 4,5 THz.

Les infrastructures de fibre optique comme base

Pour les internautes, une vitesse aussi élevée ne peut être qu’une excellente nouvelle. Pour le dire, il suffit d’énumérer le fait qu’en une seconde, elle permet de télécharger l’ensemble du catalogue de Netflix et que grâce à elle, les populations des zones qui ne bénéficient pas du haut débit auront une chance de bénéficier de ses avantages.

En y regardant de près, l’on constate en effet que, malgré son jeune âge, cette technologie serait très facile à vulgariser pour la simple raison qu’elle est basée sur les infrastructures de fibre optique existante qui n’attendent qu’une simple mise à jour de leurs amplificateurs pour se faire une place dans cette nouvelle ère.

Une autre manière de dire qu’aucune modification de matériels n’est requise puisque les ingénieurs à la source de ce concept innovant ont trouvé une façon d’optimiser la capacité des installations. Ce, en modulant les impulsions lumineuses bien avant leur diffusion en misant essentiellement sur la manipulation de la polarité des longueurs d’onde des signaux et de la luminosité.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs