Quand le Coronavirus chamboule les usages d’Internet

Routeur bleu posé sur une table

L’usage d’Internet est un des éléments subissant de plein fouet l’impact de la crise du Covid-19. Désormais, les internautes privilégient l’ordinateur, certainement pour un meilleur confort d’utilisation. Les mobiles sont complètement délaissés, ce qui ne manquera pas d’amener les fournisseurs de services à revoir leur copie, du moins en attendant le retour à la normale.

Le confinement a donné lieu à un changement significatif en termes d’usage d’Internet. À l’heure où la grande majorité de la population mondiale se tourne davantage vers les réseaux sociaux et les divertissements, les mobiles sont délaissés. Il semble que les internautes à travers le monde sont désormais plus enclins à utiliser leurs ordinateurs pour se connecter.

Netflix, Facebook, YouTube… autant de fournisseurs de services qui enregistrent une ruée vers leurs sites web, aux dépens de leurs applications mobiles. Un constat de nature les a amenés à revoir leurs stratégies ainsi que leurs modèles économiques, jusqu’ici basés sur les mobiles.

Le confort d’utilisation à l’honneur

Les outils de comparateur Internet sont voués à une véritable révolution. En effet, une enquête signée par le New York Times, en collaboration avec SimilarWeb et Apptopia (fournisseurs de données), a permis de constater des changements d’habitudes dans l’utilisation du Web. Pour télétravailler, jouer, ou tout simplement pour se connecter, les internautes américains privilégient désormais l’ordinateur. Il est surtout judicieux de penser à un phénomène à l’échelle mondiale, compte tenu du caractère similaire du confinement partout dans la planète.

Ce changement d’usages d’Internet est surtout très significatif sur les réseaux sociaux. Pour garder le contact et avoir des nouvelles de leurs proches, beaucoup se ruent vers des applications dédiées. Parmi elles figurent Houseparty et Google Duo, des applications commencent à tirer leurs épingles du jeu, après un lancement marqué par une indifférence quasi généralisée.

Cette première enregistre d’ailleurs des téléchargements de 25 fois supérieurs qu’à la normale. Pour la seule journée du 25 mars dernier, le nombre dépassait la barre des 650 000 fois. Nextdoor, la plateforme dédiée à plus de cohésion dans les quartiers locaux, est aussi en train de lui emboîter le pas.

D’autres domaines profitant de la crise

Les changements d’habitudes Internet sont loin d’être confinés au seul domaine des réseaux sociaux. En effet, les plateformes d’informations sont aussi en train de se tailler la part du lion, avec des sauts de trafic notables. Rien d’anormal, puisque tout le monde veut rester au vent de l’évolution de la pandémie dans leur ville ou état. Ainsi, Nytimes et le Washingtonpost ont vu leur audience augmentée bien au-delà de la barre des 50 %, au cours du mois d’avril.

De son côté, l’univers Esport est énuméré dans la liste des grands gagnants de la crise du Coronavirus. Si l’audience sur ESPN a chuté depuis fin janvier 2020, pour cause d’annulation des tournois majeurs, d’autres sites dédiés aux jeux vidéo voient la leur augmenter de manière conséquente. On peut par exemple citer le pic d’audience de Steam au cours du mois de mars dernier.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs