Retour sur le site meilleurtaux.com

Arcep a annoncé une nouvelle encourageante concernant le déploiement de la fibre optique en France

Vue arrière d'un routeur internet avec un homme et un ordinateur en arrière paln

En rendant publics son rapport concernant le déploiement de la fibre optique en France pour la période de janvier à mars 2020, le régulateur Arcep a démontré que, malgré la crise sanitaire engendrée par le coronavirus, le nombre de ménages raccordé à Internet très haut débit a progressé d’une façon significative.

Procédant comme comparateur Internet, Arcep s’est donné pour mission de suivre de près l’évolution du déploiement du très haut débit en France.

Dans cette optique, ce gendarme des télécoms a récemment publié les résultats de ses investigations pour le premier trimestre de cette année. L’occasion qui lui a permis de démontré que durant cette période, la croissance était au rendez-vous dans ce domaine pour permettre à des milliers d’autres personnes de renforcer le nombre des ménages qui bénéficient d’ores et déjà des avantages de la fibre optique.

Une croissance qui aurait tendance à se perpétuer si l’on tient compte de différents éléments et des efforts des FAI (fournisseurs d’accès Internet) à respecter leurs engagements, malgré les gênes engendrés par le confinement.

Internet très haut débit gagne du terrain

À travers son rapport, Arcep a fait valoir qu’Internet très haut débit gagne du terrain en France. Pour étayer ces dires, ce régulateur a démontré les différents indicateurs pointant dans ce sens en s’appuyant par le fait qu’entre janvier et fin mars, quelques 600 000 locaux de plus ont été raccordés à ce service. Une croissance non négligeable qui a d’ailleurs permis aux auteurs de cette étude d’affirmer que :

Le premier trimestre confirme la progression record du nombre d'abonnements et du déploiement de la fibre (FttH) observée en 2019, malgré les premiers effets de la crise sanitaire et la première quinzaine de confinement en mars.

Dans les détails, l’Arcep a fait valoir que, grâce à cet accroissement, la France compte désormais 12 millions d’abonnés à ce service pour représenter 40% des personnes liées de contrat avec Internet contre 34% en 2019 sur la même période. Et d’après les constats, la fibre optique y est pour beaucoup puisqu’elle s’est attirée à elle seule 64% de cette part à 7,7 millions de lignes à son actif.

Une tendance qui aurait à se perpétuer

Il va sans dire que le premier trimestre de 2020 a effectué une belle prouesse en ce qui concerne le déploiement d’Internet à très haut débit.

D’après l’Arcep, cette tendance aurait à se perpétuer en tenant compte des efforts des FAI à respecter leur engagement vis-à-vis de leurs clients, malgré les gênes engendrés par le confinement. Comme preuve, l’organisme a pris en exemple le cas de SFR et d’Orange qui ont presque atteint leurs objectifs de raccorder des communes en affichant respectivement 68% et 63% de cibles touchées à leur actif.

Mais il s’agit là que d’un détail compte tenu du fait que le gouvernement a décidé d’adopter des mesures visant à réduire la fracture numérique auprès des Français d’autant que désormais, le nombre de foyers éligibles aux offres d'abonnements et de déploiement de la fibre (FttH) a progressé de 35%. Soit, 20 millions de locaux supplémentaires par rapport en 2019.

Pour aider ces derniers, l’Arcep a d’ailleurs conçu un outil en ligne baptisé « Ma connexion Internet ». Ce moteur de recherche permettant d’obtenir la liste des offres d’accès Internet disponibles en fonction de l’adresse de l’utilisateur.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz Internet
Je compare
Je compare les tarifs