Retour sur le site meilleurtaux.com

Connexion Internet : le Conseil national du numérique veut mettre fin aux forfaits illimités

Gros plan sur un routeur wifi avec une personne utilisant un téléphone portable en fond

Alors qu’Internet n’a jamais autant fait partie du quotidien des ménages, voilà que le Conseil national du numérique avance une proposition pour le moins déconcertante. Arguant la minimisation de l’empreinte carbone des appareils électroniques, le conseil souhaite aujourd’hui supprimer les forfaits sans limitation de données.

Le CNN présente un argumentaire solide

La proposition peut en surprendre plus d’un, mais le CNN semble convaincu du bien-fondé de sa démarche, quand bien même cela pourrait s’apparenter à un bond de géant, mais à rebrousse-chemin.

Important Pour réduire l’empreinte carbone des outils numériques, à savoir les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes et autres objets connectés, le collège d’experts préconise d’en limiter l’usage et la production.

À travers un document de 160 pages où il expose ses arguments et les démarches qu’il compte entreprendre, le CNN souhaite entre autres que les fournisseurs d’accès ne développent plus d’offres avec des forfaits sans limitation de données.

Selon le conseil,
Avec un forfait limité, l’usager veillera à utiliser son téléphone ou son ordinateur de manière plus raisonnable. Son temps de connexion sera réduit et, par voie de conséquence, sa consommation d’énergie également, ce qui contribuera à une baisse non négligeable de l’empreinte carbone.

Par cette action, le CNN emboîte le pas au Sénat qui a, quelque temps auparavant, avait soumis la proposition d’interdire les forfaits illimités sur les mobiles.

Une aberration selon le fondateur de Free

Comme il fallait s’y attendre, cette proposition est loin de faire l’unanimité, notamment auprès des fournisseurs d’accès. La formule en illimitée est souvent l’argument qui fait mouche auprès des usagers et qui fait apparaitre un opérateur en bonne position sur les outils comparateur d’offre Internet.

Le fondateur de Free, Xavier Neil, est donc monté au créneau pour signifier son étonnement et sa désapprobation face à la proposition. Selon lui, trouver une corrélation entre le volume des données et la protection de l’environnement est une erreur.

Ce n’est pas ça qui consomme de l’énergie

s’est-il insurgé.

Mais M. Neil peut être tranquille parce que beaucoup d’observateurs s’accordent à dire qu’à l’ère de la 5G, de la domotique, de l’Internet des objets et même du télétravail, la requête du CNN a très peu de chance de trouver une réponse qui lui soit favorable.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs